Logo AFJK
AFJK (Association Française Janusz Korczak)

Articles des revues sur Janusz Korczak
I. Articles et dossiers des revues (p. 1)

Bibliographie des articles publiés

Cette page donne un accès direct aux articles en ligne. L’objectif est de réunir à des fins de recherche ceux qui ont pu significativement contribuer à faire mieux connaître l’œuvre de Janusz Korczak en France, sur la forme ou sur le fond. [Indications : Texte en lignesur korczak.fr | autre site site externe|PayantAccès payant]

Avec nos remerciements aux auteurs et aux revues pour leur service de presse, et dans l'attente de nouvelles parutions. - Travail non exhaustif, hors Presse quotidienne et blogs (voir archives page suivante).

Signalements et commentaires :

 

***

Korczak et Freinet, quelle différence ?

  • On ne connaît pas jusqu'à présent, en 2012, d'échanges directs entre Janusz Korczak et Célestin Freinet, toutefois de nouveaux documents attendus en 2013 pourraient apporter des éclairages inédits sur les échanges épistolaires entre Korczak et ses pairs.
  • Il y a beaucoup de similitudes dans la démarche des deux grands pédagogues [cf. ces repères chronologiques du mouvement Freinet]. Ils sont tous deux inscrits dans le même courant révolutionnaire de respect de l'enfant en tant que sujet, et tous deux en rupture complète avec les pratiques institutionnelles de leur époque. Comme Korczak, Freinet a innové non seulement en donnant réellement la parole à l'enfant mais en lui permettant de discuter du contenu même du projet pédagogique ou éducatif le concernant. Ils ont tous deux par exemple institué les réunions débats, Korczak semble-t-il dès 1912 (cf. Comment aimer un enfant).
  • On pourrait dire que les différences entre Freinet et Korczak sont de deux ordres. La première est leur champ d’action, précisément limité au cadre et au temps scolaire pour le premier, étendu à la vie quotidienne et au champ éducatif, sans influence ou presque à l’école, pour le second. La seconde est politique, le premier revendiquant son engagement pour le communisme, tandis que le second s’est engagé de façon radicale pour le développement de l’éducation et pour la reconnaissance effective des droits spécifiques des enfants, considérant que le « peuple des enfants » (selon son expression) était un peuple opprimé au même titre, à son époque, que les Noirs ou les femmes.
  • Ajoutons encore que Janusz Korczak, protégeant le développement individuel de l'enfant y compris avec sa composante spirituelle (qui ne veut pas dire religieuse), est resté farouchement opposé à tout embrigadement idéologique, y compris au sionisme qui voulait l'attirer et dont certains partisans persistent encore aujourd'hui à vouloir se l'approprier. De fait, il était opposé à tous les « discours de système ».
  • De fait aussi, le débat entre les mouvements Freinet et Korczak est ouvert depuis longtemps et il est toujours stimulant et productif, tant au niveau international qu'en France, comme on peut en juger par exemple par les articles réunis sur cette page.
***
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 03/02/2005, révision (en cours) : 23/05/2013)