Logo AFJKLogo AFJK

AFJK (Asssociation Française Janusz Korczak)

« Janusz Korczak et les droits de l'enfant 
TOUT reste à faire »

Compte rendu du colloque du 9 décembre 2009 à Paris 4e


Quelques vues du colloque
Affiche

Pour l'anniversaire de la Convention des droits de l'enfant, l'Association française Janusz KORCZAK (AFJK) et la Société Historique et Littéraire Polonaise de Paris (SHLP) ont organisé le mercredi 9 décembre, dans les prestigieux locaux de la Bibliothèque Polonaise de Paris (dans l'île Saint-Louis), un colloque qui a rencontré un grand succès.

« Merci pour cette journée passionnante… »

« Il aurait fallu pouvoir pousser les murs… »

« C'était vraiment stimulant de voir nos idées partagées, et toutes ces interventions si diversifiées… »

« Intéressant, stimulant » ; « Interroge nos pratiques ! » ; « Bonne remise à niveau ! Un bon rappel des valeurs » ; « Très dense » [Etc.].  

 

Vous trouverez sur cette page la liste des intervenants avec les textes ou les résumés des interventions qio ont pu nous être remises (soit à ce jour en ligne : 5/15).

Compte rendu

PublicDès son annonce, le colloque organisé par l'Association Française Janusz Korczak et la Société Historique et Littéraire Polonaise (SHLP) avait suscité un grand intérêt autour de son titre un peu provocateur et de son programme axé non plus sur le bilan du XXe anniversaire de la Convention des droits de l'enfant, mais plutôt sur ses conditions d'application sous l'égide de la pensée visionnaire du premier grand Défenseur des enfants. De bouche à oreille, les inscriptions avaient été nombreuses et elles s'étaient poursuivies jusqu'au tout dernier moment.

De fait, le colloque a rencontré un grand succès.

La journée semble avoir été très appréciée par tous ses participants. Son bon déroulement, l'affluence, l'ambiance stimulante sont une grande satisfaction pour notre association et une preuve supplémentaire de l'importance de l'œuvre de Korczak pour les acteurs du monde l'enfance.

Le public était venu nombreux, y compris de province. Il était composé des représentants de nombreuses associations et institutions, d’étudiants, d'éducateurs et d'éducateurs de jeunes enfants en formation, de travailleurs sociaux, de formateurs. Il aurait fallu pousser les murs tant la salle de conférence était comble. Une partie du public a dû suivre la réunion sur un grand écran dans une seconde salle annexe. Au total, les gardiens de la Bibliothèque Polonaise ont compté près de 150 personnes et, surtout, ils nous ont faits part de leur plaisir à avoir vu autant de jeunes et de personnes actives envahir leur vénérable maison, habituée à leur grand regret à un public nettement plus âgé.

 

PublicSUR LE FOND, les nombreux intervenants ont apporté des éclairages et des témoignages riches, complets, instructifs et très diversifiés, couvrant une échelle d’intervention très large dans le domaine du champ social mais toujours exactement dans le thème et dans le temps imparti.

Avec la participation de nos partenaires, de professionnels et d'ONG impliqués dans la défense des enfants, nous avons cherché à réagir aux difficultés d'application de la Convention en regard du legs de Korczak, à la suite des observations faites à la France après son audition quinquennale le 26 mai à Genève par le Comité des Droits de l'enfant des Nations Unies, et de notre séminaire avec une partie de ses membres et le Commissaire européen aux droits de l'homme, Thomas Hammarberg, le 6 juin dernier.

Au-delà de l'évocation historique, le respect de l'enfant au quotidien, l'évolution des postures et des mentalités, le sens des responsabilités et les applications pédagogiques korczakiennes ont été au cœur de nos échanges.

À travers les nombreuses démarches solidaires présentées, on a pu mesurer les apports de l’œuvre de Korczak aux débats et aux pratiques concernant les enfants, et tout ce qu’il reste à faire ou à refaire pour s'assurer que les enfants et les jeunes soient réellement mieux compris et respectés en tant que personnes et en tant que sujets de droits porteurs de compétences et de propositions intéressantes et précieuses à toute la société.

La journée était chargée, mais toutes les contributions étaient bien en rapport avec le programme et les temps de parole ont été à peu près respectés. L'après-midi était sans doute trop longue et il a fallu écourter les débats avec la salle qui pourtant à chaque fois ont été très vivants. En conclusion, on peut dire que cette journée de rencontres et d'échanges aura montré comment les voies ouvertes par Korczak sont toujours innovantes pour les acteurs du monde de l'enfance et pour les défenseurs des droits humains, et restent une source d'inspiration très vivante pour nombre d'entre eux.

Exposition Korczak de la BPP

Le colloque s'est terminé par le vernissage de notre exposition qui donnait à découvrir pendant quinze jours, outre toute l'histoire et l'œuvre de Janusz Korczak magnifiquement présentée et éclairée, une bonne partie du nouveau fonds Korczak de la Bibliothèque Polonaise enrichi par un don de notre association.

Ce fonds désormais accessible aux chercheurs et au public dans la salle de lecture de la Bibliothèque, est désormais le plus complet et le plus accessible dans cette partie de l'Europe. Nous y consacrerons de nouvelles pages sur ce site en 2010, avec la liste complète des ouvrages.

***

Remerciements

L'Association française Janusz Korczak remercie particulièrement la Société Historique Littéraire Polonaise en la personne de son président Monsieur C. Pierre Zaleski, et la Bibliothèque Polonaise de Paris en la personne de sa directrice Madame Danuta Dubois, non seulement pour le support apport en tant que partenaires du colloque, mais aussi, à travers tout leur personnel, pour la qualité de l'accueil prodigué qui a été très apprécié du public. Nous remercions aussi beaucoup Monsieur Witold Zahorski, leur éminent Conseiller, pour sa parfaite implication depuis le début du projet et sa présence à nos côtés tout au long de la journée.

L'AFJK tient à adresser ses plus sincères remerciements à tous les intervenants, conférenciers et participants aux tables rondes, pour leurs contributions et pour les efforts qu'ils ont faits à titre personnel ou institutionnel pour être présents, sachant que tous sans exception ont accepté de venir à titre gracieux, sans émolument ni même défraiement ce qui est tout à fait remarquable.

Elle remercie les Éditions ATD Quart-Monde pour leur aide précieuse à la mise en place de la table de presse du colloque, et témoigne de toute sa reconnaissance aux deux bénévoles qui ont assuré cette prestation astreignante toute la journée : Noëlle Cote pour ATD, et Christophe Eldak pour l'Association Korczak.

Enfin, l'AFJK est très heureuse de la forte mobilisation des personnes présentes dans le public et les remercie aussi vivement pour leur intérêt, leur support et leur participation active qui ont fait la dynamique et le succès de la journée.

***

Liste des interventions

Conférences, tout au long de la journée

Table ronde du matin :
La parole des enfants

Colloque 12h15

Table ronde de l’après-midi :
La pédagogie Korczak aujourd’hui ?

Colloque 16h21

Synthèse de la journée

***

Les thèmes du colloque étaient :

L'argumentaire était le suivant :

Colloque 16h50Considéré comme l’un des grands fondateurs de la reconnaissance des droits humains de l’enfance, Janusz Korczak était sans illusion sur la difficulté de cette entreprise qui demande un autre regard sur les enfants que celui de la compassion, de la charité, de la tendresse et des bonnes intentions. Malgré les toutes les avancées qui ont pu être faites, il est notoire que les enfants d’aujourd’hui, non seulement ne sont pas épargnés par les malheurs qui frappent les adultes (dont leurs parents) mais qu’en plus ils subissent toujours, ici, certaines oppressions spécifiques :

Les droits de l’enfance ne sont toujours pas une réalité, ce qui n’empêche pas qu’on accuse les enfants d’avoir « tous les droits » et qu’on voudrait les renvoyer à leurs « devoirs ».

Pourquoi est-il si difficile de considérer les enfants et les jeunes comme des sujets de droits, avec leurs besoins et leurs difficultés spécifiques ? Pourquoi les institutions qui les accueillent ou les forment semblent-elles s’être arrêtées sur la voie de la démocratisation et de la reconnaissance de l’ensemble de leurs droits d’enfants, dont l’exercice bien pensé serait pourtant un gage de sérénité et de progrès pour l’avenir même de nos sociétés ?

Comment aussi les aider à se défendre devant les dangers auxquels ils sont exposés, et à s’organiser pour faire entendre leur voix ?

Toutes ces questions, en regard de l’apport de Korczak, alimenteront notre réflexion pour dégager des pistes de solution.

 

Programme (plaquette) et affiche

***

Logistique/comptabilité

Le colloque était public, sur inscription préalable et avec une participation aux frais de l'AFJK fixée à 10 euros (5 euros en tarif réduit). Les données personnelles recueillies sont destinées à l'usage exclusif et non cessible de l'AFJK, pour renforcer son réseau, assurer un suivi des travaux et améliorer la diffusion de ses bulletins d'information.

Grâce aux efforts de chacun et à quelques gestes supplémentaires, la recette des droits d'entrée a permis de couvrir les frais de préparation et d'organisation de la journée à la charge de l'AFJK (500 euros). La SHLP de son côté a fourni gracieusement les salles et le service de deux collations pour 150 personnes.

Une importante table de presse avait pu être dressée avec la participation des Éditions d'ATD Quart-Monde. Les résultats ont été très positifs avec un total de 82 ouvrages de l'AFJK vendus (pour 260 euros), et la diffusion à leur compte des ouvrages de nos invités, à savoir ceux du mouvement des enfants TAPORI et d'ATD, de la revue Enfance Majuscule (son excellent n° 108 entièrement dédié à Janusz Korczak), de Jean Le Gal et de Laurent Ott, et des plaquettes d'information du Défenseur des enfants et de notre partenaire l'OVEO.

Pour information, les personnes non-inscrites (qui n’ont donc pas donné leur adresse E-mail) qui souhaiteraient recevoir le compte rendu du colloque par courriel et être tenues informées de notre activité peuvent toujours s'inscrire dans notre fichier, en nous renvoyant ce petit formulaire.

Point d'ordre : Les attestations de présence n'ayant pas pu être délivrées sur place sont disponibles sur simple demande par courriel.

***
http://korczak.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée par Bernard Lathuillère, le 28 septembre 2009 - Dernière révision : le 31/05/2013)