Logo AFJK

AFJK (Asssociation Française Janusz Korczak)

Les États générEux pour l'enfance

26 mai 2010

Couverture du Cahier de doleances des etats generEux

En lançant les États générEux pour l'enfance, la société civile a affirmé sa volonté de réagir au climat délétère actuel de défiance et de stigmatisation permanente de la jeunesse et appelle à construire une véritable politique nationale globale et positive POUR l’enfance.

 Les analyses, rapports et propositions du cahier de doléances des États générEux pour l'enfance dressent l’état des lieux de la situation réelle des enfants dans tous les domaines de leur vie. Rédigé par plus de 80 organisations, cet ouvrage de 220 pages ouvre le débat indispensable autour des décisions à prendre pour rétablir la confiance et s'atteler à un projet durable de société acceptable et encourageant pour les enfants et la jeunesse.

 

 

« C'est sous nos yeux que la femme-esclave s’est métamorphosée en femme-être humain. Durant des siècles, elle a été forcée à jouer le rôle que l’homme lui imposait. Il refusait de voir le travail des femmes, de même qu’aujourd’hui, il se refuse à voir les contributions des enfants. » disait Janusz Korczak en 1919 dans Comment aimer un enfant. Que dirait-il maintenant ?

Logo des Etats genereuxLes dits « états généraux de l'enfance FRAGILISÉE » — tels qu'ils ont été réintitulés au dernier moment par le gouvernement — dont le lancement avait inquiété de nombreuses organisations et la grande majorité des acteurs du terrain, se sont finalement conclus le 16 juin par le compte rendu de ce qui n'était qu'un très modeste travail en commission. Au final, à notre avis, ils semblent vouloir répondre essentiellement à une volonté politique de réagir aux drames récents des enfants martyrs dont l'histoire a choqué l'opinion, en essayant de corriger les failles importantes et bien réelles du système de protection de l'enfance en France, sans rien apporter de bien nouveau aux rationalisations administratives, technocratiques et sécuritaires habituelles. L'analyse du Collectif est sans appel : « Un flop évident et des propositions indigentes » . — Chacun pourra se faire son idée en visitant le site dédié du ministère .

C'est dans une tout autre démarche que se situe la mobilisation des « états générEux pour l’enfance » lancés le 26 mai 2010 avec la participation de plus de 80 organisations. Face à la multitude des problèmes rencontrés dans le monde de l'enfance et de l'éducation, la société civile vient rappeler à l’État ses engagements internationaux et interpeller les décideurs politiques de toutes les sensibilités pour construire une politique nationale réellement pensée POUR les enfants qui fait cruellement défaut depuis des années.

Dans le climat délétère actuel de défiance des Autorités vis-à-vis de la jeunesse, des professionnels de l’enfance et des familles sans cesse stigmatisés, la richesse et la diversité des NOMBREUX constats et propositions de son premier cahier de doléances expriment une volonté générale de rétablir confiance et respect vis-à-vis de tous les enfants, à l'opposé des obsessions gestionnaires et sécuritaires systématiquement mises en avant au détriment de tout projet de société pour l’enfant.

Au-delà d’un indispensable changement de regard, ces États générEux ont PRIS DE L'AVANCE en ouvrant un vrai débat pour une RÉVOLUTION tranquille mais radicale où tous les problèmes concernant l'enfance, l'éducation et le travail social pourront être abordés, et ou chacun, y compris les plus jeunes, est invité à participer.

Le cahier de doléances des EGE

Cahier de doleances des EGEL'ouvrage est entièrement en ligne sur le blog officiel, et sa version imprimée originale est disponible à la boutique de la Ligue des droits de l'Homme à Paris 19e (voir ci-dessous).

Un appel à contribution auprès de toutes les associations du monde de l’enfance et de l’éducation a permis de rédiger en moins d'un mois un document unique de 220 pages réunissant 112 textes rédigés par plus de 80 organisations du monde de l'enfance et de l'éducation. Si chaque auteur reste le seul responsable de ses écrits, la lecture de l'ensemble dresse un état des lieux de la situation des enfants dans tous les domaines de leur vie, et expose secteur par secteur les réponses que les professionnels, les familles et les enfants eux-mêmes peuvent légitimement proposer.

Véritable contribution de la société civile pour le débat public qui s'engage, l'ouvrage a été remis le 26 mai 2010 à la presse, aux groupes parlementaires et aux plus Hautes autorités de notre pays. Il avait bien sûr été adressé en premier au Président de la République.

Le même jour, un rassemblement public a été l'occasion de tenir un premier forum public autour de sa présentation avec la participation de nombreuses personnalités venues apporter leurs témoignages et manifester leur soutien aux États générEux.

Extraits

Nous vous invitons à diffuser largement ce Cahier dans vos réseaux. N'hésitez pas à évoquer, critiquer ou étayer ses contenus sur vos blogs. Il y a de quoi faire ! Tous les constats et propositions les plus diverses qu'il rapporte ne peuvent laisser personne indifférent ! Plus il y aura de réflexion et de débats sur tout ce qui peut être fait pour l'Enfance, plus grand sera l'impact de cette mobilisation.

L’Association Korczak (AFJK) est partie prenante des EGE

Portrait de Janusz Korczak en 1920 - Copyright AFJKPour l'Association française Janusz Korczak, qui transmet l'héritage du grand éducateur polonais inspirateur des droits de l'enfant, cette mobilisation en faveur d'un regard positif sur l’enfance et la jeunesse s’inscrit dans la continuité de sa démarche militante pour tenter de faire bouger les lignes en matière de responsabilité éducative et politique, de prévention primaire et de conscientisation de la société sur les relations adultes/enfants en général — comme Janusz Korczak en son temps.

Pour mémoire, l'AFJK a réédité fin 2009 chez Fabert le manifeste historique de Janusz Korczak Le droit de l’enfant au respect, en partenariat avec 20 associations et ONG du monde de l’enfance qui se sont toutes engagées à diffuser l'ouvrage dans leurs réseaux pour promouvoir les droits de l'enfant. Son colloque intitulé « Janusz Korczak et les droits de l’enfant : tout reste à faire » en décembre 2009, et sa signature de la lettre collective au Président de la République restée sans réponse, allaient aussi dans le même sens.

Que disait Korczak ?
(Extraits du Droit de l’enfant au respect, en 1928/1929)

« C'est notre propre exemple qui apprend à l'enfant à mépriser tout ce qui est faible. » Ou encore :

« Nous attribuons à nos pauvres années des degrés différents de maturité. À tort : il n’y a pas plus de hiérarchie au niveau de l’âge qu’il n’y a de graduations au niveau des sentiments, qu’il s’agisse de la douleur, de la joie, de l’espoir ou de la déception ».

« Nous ne donnons pas aux enfants les moyens de s'organiser. Irrespectueux, défiants, mal disposés à leur égard, c’est bien mal que nous en prenons soin. Pour savoir comment nous y prendre, il nous faudrait nous adresser à des experts, et les experts ici ce sont les enfants. »

 

QUE DIRAIT KORCZAK AUJOURD'HUI ?

Votre avis nous intéresse !

Sachant que les États générEux vont nécessairement se poursuivre et se développer jusqu'à obtention de progrès tangibles — Et sachant même qu'il ne faudra pas relâcher la pression avant fin 2012 ! — nous vous invitons à continuer à dresser avec nous un état des lieux des conditions faites aux enfants dans notre pays et à partager vos observations et propositions sur tout ce qui pourrait être fait pour réconcilier la société, les politiques et la jeunesse.

Comment ? En nous rapportant des faits concrets observés dans les pratiques éducatives, sociétales, médiatiques, administratives ou politiques contraires au bien-être et aux intérêts réels des enfants et des jeunes.

Pour en savoir plus

Communiqués et revues de presse

***

Comment se procurer le Cahier de doléances ?Nouveau

Le Cahier de doléances des états générEux est entièrement en ligne sur le blog officiel , en lecture ou en téléchargement, au complet ou chapitre par chapitre. Chacun est invité à le lire, le relayer et éventuellement à le télécharger (ce qui n'est pas du tout recommandé, vu sa taille).

Descriptif : 218 pages recto verso, format A4, relié.

Participation aux frais : Pour l'ouvrage imprimé, une participation aux frais de 5 euros (minimum) est demandée, à payer au moment de l'enlèvement.

Distribution (Attention, il est en voie d'épuisement !) :

 

Merci de relayer, soutenir et contribuer au développement
des États générEux sur vos blogs et dans vos réseaux

***
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 26 avril 2010 - Màj : 27 juin 2010)