Logo AFJK

Association Française Janusz Korczak (AFJK)

Le projet pedagogique korczakien
à Nasz Dom (Notre Maison)

Dans cet extrait de son ouvrage consacré aux huit premières années de fonctionnement de son établissement éducatif « Nasz Dom » ouvert en 1919, Maria Falska, une éminente éducatrice de formation montessorienne, présente son projet pédagogique élaboré sous la direction de Janusz Korczak, sur le même modèle qu'à Dom Sierot (La Maison des Orphelins), avec ses principaux dispositifs éducatifs respectueux avant l'heure de tous les droits de l'enfant.

On sait que Korczak habitait à Dom Sierot (dans sa mansarde sous les toits), qu'il dirigeait avec Stefa, et qu'il passait deux ou trois jours par semaine à Nasz Dom, dont il était le directeur pédagogique.

I. Objectifs

« Traiter les enfants comme des êtres conscients de leurs besoins. Capables de comprendre la nécessité de respecter des limites, de se soumettre à la loi et d’accepter des renoncements en vue du bien commun. Capables de maîtrise de soi, de luttes intérieures et d’efforts persévérants pour se libérer des mauvaises habitudes et des mauvais penchants.

Chercher une voie moyenne entre la contrainte et le laisser-aller, et par conséquent opter pour la concertation, le contrat, l’entente, en tant que pierre angulaire d’une organisation qui se met en place progressivement.

Remplacer la contrainte par l’adaptation volontaire et consciente de l’individu aux formes de la vie collective. Pas de parole, pas de morale : mais la construction et l’atmosphère de l’internat telles que les enfants y apprécient leur séjour, de façon qu’il leur importe à eux-mêmes de puiser en eux le plus de force pour se maîtriser et se dominer, s’adapter et se conformer aux exigences et aux besoins du milieu.

Chercher des formes faciles, compréhensibles pour les enfants.

Avancer avec prudence, progressivement, sans être pressé par des résultats rapides. Garder toujours devant les yeux l’idée directrice : rendre l’enfant autonome, ouvrir de plus en plus de nouvelles possibilités afin qu’il puisse manifester son initiative.

Une vigilante observation clinique des phénomènes de la vie quotidienne même les plus infimes.

Se garder de l’illusion que l’on sait déjà quelque chose avec certitude et de l’illusion que l’on connaît déjà l’enfant.

 

II. Formes d’organisation

Maria Falska,1928
trad. Jacek Rzewuski © Ass. Frse J. Korczak.

______________________

Source

Extrait de : Rogowska-Falska Maria, Zakład Wychowawczy « Nasz Dom ». Szkic informacyjny, Warszawa, Nakładem [édité par] Towarzystwa « Nasz Dom », 1928, 100 p. ; réédité dans Falska, Maria : Nasz Dom, zrozumieć porozumieć się poznać, textes réunis et introduits par Marta Ciesielska et Barbara Puszkin, Korczakianum, avec cahier photo XXIV p., EZOP, coll. « Tematy Ludzie dokumenty », Warszawa, 2007, 402 p., avec 1 ill. (couverture) p. XIX, ISBN 978-83-88477-64-5.

_______________________

Les autres articles de l'auteur sur ce site

Pour citer cet article

Falska, Maria : « Le projet pedagogique korczakie à Nasz Dom (Notre Maison) » (1928), [extrait de :] Notre Maison, trad. Jacek Rzewuski (2000), inédit Association Frse J. Korczak, [en ligne sur korczak.fr]

http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 20/06/2002 - Révisée le 28/08/09)