Logo AFJK

Association Française Janusz Korczak (AFJK)

Les deux établissements éducatifs
pilotes de Janusz Korczak

Les deux orphelinats fonctionnaient avec les mêmes dispositifs éducatifs respectueux des droits de l'enfant mis en place par Janusz Korczak, dans le cadre de son projet pédagogique d'avant-garde. Le parcours des novices, que nous vous invitons à découvrir ici, y était très similaire.

Il est possible de visiter ces établissements toujours en activité à Varsovie, dans le cadre d'un voyage d'étude ou de recherches. En 2010,Nouveau l'AFJK étudie la possiblité d'organiser ces voyages dans le cadre d'une semaine de formation, intitulée « Sur les traces de Janusz Korczak ».

Trois films ont tenté d'en retracer l'histoire et la vie quotidienne : « L'adieu aux enfants », (France 2, 1981), l'inégalé téléfilm de fiction de Claude Couderc, et deux documentaires TV : « Où est le Docteur Korczak » (AFJK, 1990), et « Korczak, le roi des enfants » (Agnieszka Ziarek, 1999).

« Dom Sierot* »
(La Maison des Orphelins)

L'établissement pilote historique de Janusz Korczak a été ouvert à la fin de l'année 1912 au n° 92 de la rue Krochmalna à Varsovie, rue chantée par le poète Isaac B. Singer. Construit et entretenu avec des fonds d'œuvres philanthropiques privées de la communauté juive, il était équipé de tout le confort (baignoires et chauffage central, par exemple). Son luxe fit scandale à l'époque.

Dans Comment aimer un enfant Janusz Korczak raconte qu'il en avait fait les plans. Il y décrit son projet pédagogique ainsi les deux premières années du fonctionnement de l'établissement dirigé conjointement avec Stefania Wilczynska (1886-1942), appelée « Stefa ». Janusz Korczak avait fait le choix d'habiter sur place, dans une chambre mansardée sous les toits.

Le 29 novembre 1940, sur ordre de l'occupant nazi, il fallut déménager l'orphelinat dans le ghetto. Le 6 août 1942, Janusz Korczak, Stefa, les éducateurs et les 200 enfants accueillis furent déportés au camp d'extermination de Treblinka et assassinés dans les chambres à gaz.

L'immeuble de la rue Krochmalna a miraculeusement échappé aux bombardements. Seuls le toit et la chambre de Janusz Korczak ont brûlé. Après une interruption, l'orphelinat fonctionne à nouveau en établissement public accueillant une cinquantaine d'enfants. Partiellement rénové, il abrite aujourd'hui un petit musée et surtout le Centre international des archives et de la documentation créé en 1992 : Korczakianum.

—*Aujourd'hui, la rue et l'établissement
ont changé de nom. Adresse actuelle :
Dom Dziecka Nr 2, im. Janusza Korczaka
ul. Jaktorowska 6,
01-622 Warszawa
Dyrektor : Tadeusz Wolski.

« Nasz Dom* »
(Le foyer : Notre Maison)

Ce second établissement pilote a été créé sur le modèle pédagogique de Janusz Korczak en 1919, au moment où la Pologne venait de recouvrer son indépendance après 150 ans d'occupation militaire et où le pays tout entier était confronté à l'immense problème des orphelins de la guerre 14-18.

Sa fondatrice, Maria (Maryna) Rogowska Falska (1877-1944), était une éducatrice formée à l'école de Maria Montessori. Elle avait connu Janusz Korczak à Kiev sur le front russe dans le refuge pour enfants où elle travaillait. Il s'occupait de l'hôpital militaire, et elle avait appel à lui pour ramener de l'ordre dans son "refuge", aloirs qu'ele étant complètement dépassée par l'agitation des enfants victimes de la guerre. Korczak y était parvenu aisément en y instaurant avec succès les règles de fonctionnement de l'autogestion pédagogique qu'il avait déjà mis en place à Dom Sierot.

La paix rétablie, Maria fit de nouveau appel à lui dès son retour à Varsovie pour assurer la direction pédagogique et médicale de son nouvel établissement. Un conflit mal élucidé les séparera en 1936 ce qui ne l'empêchera pas plus tard d'aider Janusz Korczak dans le ghetto.

Toutes les archives furent brûlées pendant le terrible hiver 1943-1944 alors que l'établissement avait été réquisitionné comme caserne. Maria Falska mourut en 1944.

L'orphelinat fut d'abord installé de façon précaire à Pruszkow, à 25 kilomètres de Varsovie. Grâce à l'appui de la femme du chef de l'État, Aleksandra Pilsudska, Maryna et Janusz Korczak purent l'installer en 1928 à Bielany, proche banlieue de la capitale, dans un immeuble neuf construit selon leurs plans. Ce fut un événement et l'établissement fut salué et critiqué par la presse comme un « Palais de l'enfant ».

Sa directrice actuelle, Teresa Skudniewska a fait de son imposant établissement un lieu de vie chaleureux et familial imprégné de la pensée de Janusz Korczak pour une centaine d'enfants accueillis de 3 ans à 25 ans. Il est le siège et lieu de réunion privilégié de la Fondation Nasz Dom, qui développe des activités d'entraide entre établissements éducatifs et de promotion des droits de l'enfant en Pologne.

— *L'établissement a changé de nom.
Adresse actuelle :
Dom Dziecka Nr 1, im. Maryny Falskiej
al. Zjednoczenia 34,
01830 Warszawa
Dyrektor : Teresa Skudniewska.
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée 20 avril 2004, revue le 11 février 2010)