Logo AFJK

Association Française Janusz Korczak (AFJK)

Concert franco-allemand du 3 octobre 2003
en hommage à Janusz Korczak

Sous le haut patronage de Monsieur Bertrand DELANOÉ, MAIRE DE PARIS, des Délégations permanentes auprès de l’U.N.E.S.C.O. d’ALLEMAGNE, ISRAËL et POLOGNE et des Ambassades de ces trois pays, l'Association Korczak présente :

Le Requiem de Gabriel FAURÉ,
par le chœur « Vox Humana » d'Ulm et l’orchestre symphonique du Bade-Wurttenberg
sous la direction de : Christoph DENOIX

(cf. programme à télécharger)

Remerciements

Compte rendu

Le 3 octobre, le célèbre Requiem de Gabriel Fauré a été donné à Paris en hommage à Janusz Korczak (1878-1942) à l’initiative de notre association dont c'était la première grande manifestation publique depuis le colloque de l’UNESCO en 1979. Pour cette soirée de gala, l’association avait reçu le concours du chef d'orchestre allemand Christoph Denoix et de ses deux formations : l’Orchestre symphonique du Bade-Wurttenberg et la Chorale Vox Humana d’Ulm.

C'est ainsi que cinquante jeunes artistes allemands ont fait le voyage de Günzburg, en Allemagne du Sud, pour venir rendre à Paris, à titre gracieux, le jour anniversaire de la réunification de l’Allemagne, un vibrant hommage à la mémoire d'un homme dont l’œuvre d’amour et de respect de l’enfant représente toujours un espoir pour l’humanité tout entière.

Placée sous le haut patronage des représentations diplomatiques auprès de l’U.N.E.S.C.O. d'Allemagne, Israël et Pologne et de la Mairie de Paris, qui avaient dépêché leurs représentants (cf. la liste des personnalités présentes), la manifestation a eu le mérite de réunir un large public issu des différentes communautés de ces trois pays.

Une soirée en l’hommage de Janusz Korczak ne pouvait pas se concevoir sans laisser une grande place aux enfants, et ce fut bien le cas : les organisateurs et le chef d'orchestre avaient ouvert la répétition aux élèves, le concert était gratuit pour les enfants de moins de quatorze ans (l’âge de départ des orphelinats à l’époque de Korczak), et enfin l’enfance fut encore au cœur de la rencontre avec trois belles citations de Korczak dites entre les morceaux de musique par la jeune Judith Jabin de Limeil-Brévannes, la seule ville française possédant à la fois une rue et un collège portant le nom de Janusz Korczak.

Parfaitement organisée, la soirée se déroula bien et la satisfaction fut générale. Le requiem de Fauré fut merveilleusement interprété, les chœurs magnifiques et la soliste soprano Andréa Denoix sublime. Après les applaudissements, il y eut un double bis, de l’orchestre puis de la jeune Judith. La soirée fut conclue par un vin d'honneur offert dans la crypte à toute l’assistance.

Le public fut estimé à trois cents personnes. Tous les interprètes jouaient bénévolement. L'équilibre financier a pu être atteint malgré les frais importants engagés (transport, hébergement, etc), avec l’aide des nombreux soutiens reçus. Pour conclure, l’Association Korczak se réjouit d'un bilan très positif de l’événement tant sur le plan artistique par la qualité du concert que sur le plan humain au travers de l’expérience émouvante et chaleureuse partagée avec le public.

Déroulement de la soirée

Dans l’après-midi, à la répétition générale qui avait été ouverte aux enfants et aux jeunes, on a pu remarquer la présence des élèves de Limeil-Brévannes, la première ville française à avoir une rue et un Collège portant le nom de Janusz Korczak. Félicitations à l’équipe municipale qui a pu mobiliser les cars et les accompagnateurs nécessaires.

Le concert, prévu à 20 h 45, a commencé un peu plus tard. C'est un programme musical liturgique, basé sur des textes bibliques, qui avait été retenu pour permettre à toutes les communautés de participer à cette manifestation. La première partie, après les présentations d'usage, a permis d'entendre le Psaume XXIII (23) de Franz Schubert et le Cantique des cantiques de Leonhard Lechner, un grand compositeur du Bade-Württemberg.

Bernard Jabin, le président de l’Association Korczak a ouvert la soirée avec un rappel de la biographie de Janusz Korczak et une courte présentation de l’association.

Jacques Dodiuk, ancien pupille du grand éducateur a pu évoquer sa mémoire et les années d'enfance heureuse vécues à l’orphelinat (La Maison des orphelins).

Christoph Denoix, le chef d'orchestre a présenté sa démarche généreuse envers notre association et les deux formations dont il est le fondateur à Ulm.

Ensuite, chacun put découvrir et apprécier la musique et chaque morceau fut ponctué par une citation du Vieux docteur de Varsovie, merveilleusement interprétée par la jeune Judith Jabin (10 ans).

La deuxième partie fut entièrement réservée au Requiem de Gabriel Fauré. Les artistes ont été magnifiques et les solistes en état de grâce (formidable Andrea Denoix !). Il y eut un double bis. Le public est sorti du concert visiblement ravi.

Pour conclure avec plus de bonheur encore la soirée, les organisateurs ont créé la surprise en décidant d'inviter tout le public présent à un vin d'honneur qui fut servi dans la crypte. Ce geste supplémentaire, aussi élégant qu'inattendu, fut lui aussi fort apprécié.

Pendant l’entracte et à la sortie, la documentation diffusée gratuitement par l’association sous forme de fiches bibliographique et biographique a permis au public qui le désirait d'en apprendre un peu plus sur l’histoire et sur l’œuvre de Janusz Korczak.

La galerie des photos du concert

Accès direct en cliquant ici [2 pages de 228 Ko et 2 Mo]

***

Documents disponibles

***
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 19 oct. 2003, révisée le : 7/11/2003)