Logo AFJK

Association Française Janusz Korczak (AFJK)

Korczak et la reconnaissance de l’enfant
par Laurent Ott

Laurent Ott, nov. 2007

Laurent Ott est éducateur, enseignant, docteur en philosophie, membre du mouvement Freinet et président fondateur de l'Association Intermèdes-Robinson à Longjumeau, exemplaire pour redonner du sens à la vie de quartier en soutenant les relations adultes/enfants, la solidarité et la parentalité. Il est aussi l'auteur d'ouvrages de référence consacrés à l'enfance et en particulier à la solitude de l'enfant dans la société moderne (voir sa bibliographie en bas de page).

À l'occasion du XXe anniversaire en 2009 de la Convention des droits de l'enfant, nous avons voulu connaître son avis sur le manifeste historique de Janusz Korczak « Le droit de l’enfant au respect » (1928) en regard de la situation des droits de l'enfant aujourd'hui en France.

 

Aujourd’hui la lecture de Korczak est devenue, selon moi, un véritable contrepoison pour nous aider à enfin accepter l’enfance comme une modalité de l’humain.

Nous vivons actuellement une période politique et sociale, qui pour être obsédée par la sécurité de l’enfant, sa conformité, sa « réussite », n’en est pas moins profondément irrespectueuse du point de vue de son droit d’expression et d’action dans la société qui l’entoure.

L’enfant est certes un « être » spécifique, marqué par l’incomplétude, mais c’est aussi un âge de la vie qui compte pour lui-même et qui doit garantir à ceux qui le traversent des droits entiers et actifs.

Le XXe siècle a fait de l’enfance une valeur majeure de la société, mais en même temps cet enfant omniprésent ne semble plus exister que de façon abstraite et à la faveur des dangers qui le menacent et de la survalorisation des enjeux dans lesquels on le place.

Rarement connu et apprécié pour lui-même, pour ce qu’il est aujourd’hui, l’enfant réel concret est ainsi l’enjeu de politiques et d’institutions qui, soit le découpent en morceaux pour ne s’occuper que d’une parcelle de son être, soit le considèrent que comme vide et donc à façonner.

La vision de l’enfance qu’exprime Korczak (et particulièrement dans ce texte) est une vision qui exige la reconnaissance de la dignité et de l’intégrité de « l’être au monde » de l’enfant et de son expérience singulière de la vie.

L’enfant n’est pas ignorant de sa condition, et n’est pas si protégé qu’on voudrait bien le croire. À la violence des inégalités sociales, des discriminations, mais aussi du rejet scolaire, des conflits familiaux…, il est devenu courant aujourd’hui d’ajouter un déni de relation affective et éducative durable, et le déni de son intelligence et de ses compétences à prendre part non seulement aux choix concernant son éducation, mais vis-à-vis de la vie sociale tout court.

Pour Korczak, l’enfant est un être complet au sens où il est tout à la fois affectif, social, cognitif et politique. Comme pour d’autres pédagogues (tels Freinet) l’éducation ne doit pas seulement être pensée pour lui, ou, vaguement, se contenter de l’associer (et d’enrôler sa famille dans des contrats éducatifs), mais elle doit être aussi pensée et mise en œuvre avec lui.

Jusque dans les années soixante-dix, un grand progrès dans les pratiques éducatives et sociales, porté par l’Éducation populaire, invitait à considérer l’enfant comme un acteur. Depuis, il semble que cette image ait régressé et que la figure de « l’enfant objet », qu’il soit victime ou coupable (à protéger ou à pénaliser) ait pris toute la place.

C’est bien à aller plus loin, pourtant, qu’invite la pensée de Korczak ; l’enfant ne doit pas seulement être reconnu comme acteur de sa vie, de son éducation, et dans son environnement. Il faut également lui permettre d’être auteur (de sa pensée, de ses engagements, de ses relations).

 

De ce point de vue-là, le chemin à parcourir reste encore considérable et les enfants ne sont guère aidés par cette persistance des adultes à ne pas les en reconnaître capables.

Laurent Ott, 9 mars 2009;
E-mail : laurent.ott [[at]] orange.fr

Bibliographie de l'auteur

_______________________

Lire aussi sur le même thème

Pour citer cet article

Ott, Laurent : « Korczak et la reconnaissance de l’enfant », mars 2009, inédit en ligne sur korczak.fr

http://korczak.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Mis en ligne le 18 mars 2009, revu le 11/11/2009)