Janusz Korczak : ce qu’il a fait
(pourquoi on l'aime !)

 

Parmi les nombreuses idées et réalisations du Vieux docteur de Varsovie, voici celles qu'il faut absolument connaître :

Le Parlement des enfants
Il se réunissait très souvent pour étudier et voter toutes les règles de vie dans l’orphelinat. Les députés des enfants étaient élus et y siéger représentait une grande responsabilité. Aujourd'hui en France comme en Pologne, il existe bien un vrai Parlement des enfants mais il ne se réunit qu'une fois par an…

Le Tribunal des enfants
Il jugeait chaque semaine toutes les « affaires » que les enfants lui soumettaient. Les cinq Juges étaient désignés par tirage au sort parmi les enfants qui n’avaient eu aucune affaire au cours de la semaine précédente.

La Petite revue
C'était un journal national fait par les enfants pour les enfants. Elle avait 2 000 correspondants de presse enfants et elle était lue chaque semaine dans tout le pays et même jusqu'à Paris.

Les droits de l'enfant
Toute sa vie Janusz Korczak s'est battu pour faire reconnaître les droits de l'enfant et pour essayer de convaincre les adultes de mieux respecter le peuple des enfants.

• La grandeur de l'homme
Quant la guerre est arrivée (la seconde guerre mondiale), quand les nazis ont commencé à enfermer, a affamer puis à tuer des millions de gens, au lieu de s'enfuir il est resté auprès des enfants et il a montré que même dans les situations les plus terribles on pouvait toujours les aider. Il est mort avec eux, à Treblinka, en leur tenant la main…

Pour le centenaire de sa naissance, en 1979, son exemple fort a décidé son pays la Pologne et l'UNESCO à proposer à l’Organisation des Nations-Unies (ONU) de travailler à un traité international qui obligerait vraiment tous les États du monde à respecter tous les droits des enfants.

C'est ainsi que la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) a été finalement adoptée à l'unanimité par l'ONU en 1989 et que Janusz Korczak est considéré comme en étant le père spirituel.

Parmi les 54 articles de ce grand traité international, l'une des grandes conquêtes des enfants est l’article 13 qui reconnaît leur droit à s'exprimer librement (texte original complet) :

  1. L’enfant a droit à la liberté d’expression.
  2. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l’enfant.
  3. L’exercice de ce droit ne peut faire l’objet que des seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires :
    • au respect des droits ou de la réputation d’autrui ; ou
    • à la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité publiques.

 

http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Octobre 2000 - Révision juin 2005)