Logo AFJK
AFJK (Association Française Janusz Korczak)

Les œuvres de W. SIUMAK
dédiées à Janusz Korczak

Cartes postales de l'Association Korczak (1990-2005)

À titre gracieux, le peintre W. Siudmak nous apporte sa contribution depuis près de vingt ans pour développer des campagnes de diffusion des idées de Janusz Korczak. Outils privilégiés : les cartes postales. Intemporelles, elles font le tour du monde…

SIUDMAK est un peintre surréaliste polonais de renom, installé en France. En connaisseur et en admirateur du grand éducateur, il nous avait apporté son concours en 1990 pour diffuser le message de Korczak à l'occasion de l'adoption par les Nations unies de la Convention internationale des droits de l'enfant.

C'est à son initiative que nous avions alors produit avec lui une série de deux cartes postales en noir et blanc sur fond ivoire, qui a connu un succès phénoménal et durable dont on mesure encore les effets aujourd'hui, en 2010.

 

carte postale de l'Association Korczak

La première carte est la plus célèbre. Elle présente la magnifique citation de Korczak qui a fait depuis le tour du monde, le célèbre poème pédagogique de Korczak : « Vous dites que les enfants sont épuisants… ».

Siudmak l'avait illustrée spécialement pour l'AFJK avec ce dessin au trait représentant le visage visage délicat d’une petite fille, un peu grave, exprimant une immense sensibilité. — Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

 

 

 

visage de Pszoniak interprétant Korczak

La seconde carte représente un superbe portrait dit de Janusz Korczak, dessiné au trait avec des enfants plein la tête sur un fond de rails de chemin de fer en étoile évoquant son dernier trajet vers Treblinka.

Il faut savoir que le visage si finement représenté n'est pas celui du grand éducateur mais celui de l'acteur polonais Pszoniak qui l'incarne dans le film de Wajda Korczak, sorti la même année (1990).

Il s'agissait de la reproduction de l'affiche préparée pour ce film à la demande de la production française,, laquelle l'avait finalement écartée au dernier moment. Au moment de sa commande l'année précédente, Siudmak ne connaissait pas encore notre association et il n'avait pas encore vu les photos d'archives de Janusz Korczak que nous lui avons fait découvrir au moment de notre rencontre (l'AFJK dispose de toute l'iconographie existante).

 

Au dos des deux cartes, nous avions rédigé un texte bilingue en français et en anglais présentant l’histoire et l’œuvre de Janusz Korczak et communiqué les coordonnées de l'association (elles ont changé depuis longtemps).

Au total, grâce au partenariat de l’Association nationale des Communautés Éducatives (l'ANCE, disparue depuis et avec une petite participation financière de l'Institut Polonais de Paris, l'AFJK avait successivement édité 10 000 cartes postales en deux modèles et de deux et quatre pages (cartes simple et double, au format 10 x 15 cm).

Les cartes ont été longtemps distribuées par l'association, à un prix très modique, au bénéfice de son action à l'occasion de ses tables de presse (uniquement), mais le plus souvent gratuitement. On peut ajouter que la mention de copyright à notre profit mentionnée clairement au dos des cartes, n'a absolument jamais été respectée… Telle est la rançon d'un succès unanime, les cartes ont vraiment touché leur public et celle du poème et de l'enfant a été immédiatement et très largement reproduite, et cela continue aujourd'hui. L'essentiel est bien de faire passer le message de Korczak.

visage de Pszoniak interprétant Korczak

Rappelons toutefois que ces deux cartes postales et les deux dessins de Siudmak sont toujours sous copyright au seul bénéfice de l'Association Française Janusz Korczak (AFJK). Toute copie ou reproduction de ces images est illégale, y compris sur Internet, sans un accord écrit préalablement sollicité auprès de Siudmak ET de l'AFJK (dans ce cas, il est conseillé d'écrire à l'AFJK directement qui transmettra et répondra).

On peut signaler par exemple la production de cette affiche polonaise réalisée pour le film Korczak de A. Wajda. Une bonne indication puisque son comédien incarnant Korczak est précisément W. Pzionak, qui lui avait servi de modèle comme expliqué plus haut.

 

MÉMORANDUM de la seconde et dernière réédition

 

http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 02/1002, révisée le : 24/01/2010)