Logo de l'iKALogo de l'iKA

SLUBICE (Pol) II. - 25 novembre 2006

L'Association internationale
sur la voie des réformes

Assemblée générale de l'IKA à Slubice
Assemblée générale de l'IKA à Slubice (PL), le 25/11/2006

II – L'Assemblée générale de l'IKA a été marquée par le départ de son président fondateur, le professeur Jerzy Kuberski, et par une volonté affirmée de refondation en 2007.

Déroulement

Le prof.  Jerzy KuberskiLes responsables de toutes les associations Korczak du monde avaient été convoqués à Slubice à une « Assemblée générale » de l'IKA, un événement en soi puisque la précédente remontait à 2003 et parce que cette fois-ci son seul objet était la démission de son président pour raisons de santé et son éventuel remplacement. La réunion était l'hôte du Collegium Polonicum qui avait accueilli la veille les participants au bel hommage rendu au professeur Erich Dauzenroth et à Janusz Korczak (cf. compte rendu I).

Les participants étaient assez nombreux. Sur les 22 associations nationales enregistrées (chacune disposant d'une seule voix), onze étaient représentées. La présence polonaise était forte. L'Académie de pédagogie spécialisée de Varsovie, titulaire de la première chaire Janusz Korczak financée par l'UNESCO, était représentée par son recteur, le professeur Adam Fraczek, venu en délégation de trois personnes. Son rapport en tout début de réunion a été fort apprécié.

La matinée fut consacrée au départ du président Kuberski et aux décisions à prendre pour l'avenir immédiat de l'IKA (rappel historique), dont on lira ci-dessous les conclusions et le compte rendu des débats. Ce fut l'occasion de rappeler les débuts glorieux de l'IKA, son rôle de pont entre les nations (Pologne, Israël, Europe de l'Ouest, UNESCO), les espoirs d'une large diffusion des œuvres de Korczak, la stimulation de la recherche ou encore la dynamique des créations des nouvelles associations (une dynamique dont l'association française fut l'un des moteurs avec les voyages de Lena Lecalot). À la fin des débats, le professeur Kuberski a été très chaleureusement entouré et remercié et tous les membres actifs parmi les présents ont tenu à poser pour une magnifique photo de famille.

L'après-midi a été consacrée aux rapports d'activité des associations présentes, un moment toujours instructif, car ces réunions sont un lieu privilégié pour présenter son action et en rendre compte à ses pairs. Les interventions ont souvent été soigneusement préparées, avec documents, photos ou projections à l'appui, et cela malgré les difficultés de traduction des multiples langues employées. Il faudra attendre de recevoir les versions écrites pour le vérifier, mais il est certain que les associations continuent toutes de s'activer sur les voies ouvertes par Janusz Korczak pour soutenir les enfants, la jeunesse et les professionnels de l'éducation. On apprit aussi que plusieurs colloques internationaux étaient en préparation, en Allemagne et aux Pays-Bas en 2007 et en Israël en 2008.

Le représentant de l'AFJK, l'association française, a pu présenter officiellement le nouveau site international multilingue « http://korczak.info » préparé avec les membres de l'Association Korczak des Pays-Bas. L'initiative a été clairement approuvée et ses initiateurs (hollandais et français) ont été remerciés — et applaudis ! — pour ce qui a été unanimement apprécié comme un apport contributif à la vie du mouvement international.

La réunion s'est déroulée dans une atmosphère très chaleureuse, familiale, malgré la séparation des distances, des cultures et des langues. La plupart des présents se connaissaient ou avaient entendu parler du travail des autres (non pas grâce à l'IKA mais plutôt aux colloques et aux newsletters de Theo Cappon) et étaient très heureux de retrouver ses collègues et amis éloignés, souvent après de longues années.

 

 

Un bilan positif

Batia GiladLa réunion de l'IKA à Slubice marquera un tournant dans l'histoire du mouvement Korczak. L'Assemblée générale du 25 novembre 2006 a en effet décidé d'engager l'Association Korczak internationale sur la voie de sa réforme. Elle a voté une seule mais importante résolution, approuvée à l'unanimité : procéder dans le délai d'un an à une nouvelle Assemblée générale refondatrice. Batia Gilad (Israël) a été nommée au poste de présidente intérimaire avec le mandat de remplir cette seule mission.

L'Association Korczak française salue cette décision :

Communiqué de l'AFJK

 

Compte rendu des débats

DebatsLa discussion générale a porté non pas sur les réformes à engager, faute de préparation des associations, mais sur les moyens à se donner pour étudier les réformes nécessaires, c'est à dire sur la nécessité de préparer une nouvelle réunion.

Les statuts actuels de l'IKA et les documents préparés par le groupe de travail auquel nous avions participé ont été distribués aux présents. Malgré les difficultés de traduction (en trois langues), un consensus s'est dégagé, l'ordre du jour a été modifié, et une seule résolution a finalement été votée, à l'unanimité.

 

On retiendra que :

Batia Gilad, membre du Bureau de l’association israélienne, était la candidate désignée par le président sortant. L'autre candidat pressenti était Theo Cappon (président de l'Association Korczak des Pays-Bas, fondateur de la newsletter internationale). Il s'est avéré que la candidature de Batia Gilad était la seule qui pouvait être retenue du fait de sa (double) nationalité polonaise, une condition statutaire jugée incontournable.

Certes, comme l'a exprimé le représentant de l'AFJK, on pourra regretter qu'il n'ait pas été possible d'envoyer à notre mouvement et à nos partenaires un signe plus franc de notre volonté commune d’évolution en confiant cette mission de refondation à un outsider plébiscité comme l'était Théo Cappon, mais toutes les associations présentes n'étaient pas prêtes à cette idée de refondation. La résolution a été votée à l'unanimité car elle a été perçue comme un moyen d'apaiser les tensions et de rapprocher les points de vue, deux conditions nécessaires pour mieux préparer la prochaine Assemblée générale dans un an.

Il est important d'ajouter que malgré les dissensions, les craintes ou les malentendus, c'est un fort sentiment d'unité qui prévaut au sein du mouvement Korczak. Sans doute parce que chaque association faisant de son mieux et partageant les mêmes valeurs korczakiennes, il y règne une grande qualité d'écoute.

Il est certain que cette capacité à se renforcer ensemble pourra être très utile au moment de dresser un bilan général de l’IKA, d'étudier de nouveaux statuts conformes aux ONG internationales et garants de la démocratie interne et de l'éthique korczakienne, ou encore d'organiser la recherche de nouveaux financements. Trois sujets qui demanderont une grande concertation.

 

 

Annexes

Tous les documents liés à cette réunion comme aux futurs travaux de préparation de la réforme de l'IKA, les comptes rendus, articles, statuts, photos seront accessibles sur le site international multilingue « korczak.info ».

Documents


[Retour page 1]
http://korczak.fr | afjk.org © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 7 déc. 2006, révisée le : 30-12-06)