L’exposition Janusz Korczak
à SAINT-CYR-SUR-LOIRE
en octobre et nov. 2004

Logo du Défenseur des enfants
OrganisationDéroulementPartenairesContacts
Le cadreLe bilanLe résultat des jeux
Affiche de l'exposition Korczak et de la journée Unicef du 20 novembre

 

 

 

Le projetLogo de l'UNICEF

À l’occasion du quinzième anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l'enfant (1989) et de l’année culturelle franco-polonaise, la Mairie de Saint-Cyr-sur-Loire et le Comité départemental de l'UNICEF avaient fait le projet de mettre en perspective le respect des droits de l'enfant sous le double regard de deux personnalités fondatrices, Janusz Korczak et Ludwick Rajchman.

Cofondateur et premier président de l'UNICEF en 1946, Ludwik RAJCHMAN (1881-1965) est un proche contemporain de Korczak, diplômé de médecine en même temps que lui en 1905, qui a comme lui consacré sa vie à la sauvegarde de l'enfance et qui a fondé en 1919 à Varsovie le futur institut national d’hygiène sur le modèle de l’institut Pasteur. À la différence de Korczak, Rajchman est rapidement parti à l'étranger, où il développa rapidement une brillante carrière internationale. Il peut être considéré comme le premier « médecin sans frontières ». En 1945 il a inspiré la naissance de l’OMS puis celle de l’Unicef qu’il a créé avec les responsables de l’ONU et de grands médecins comme Robert Debré ; il en sera le 1er président en 1946. Il est mort à Chenu dans la Sarthe en 1965.

Rappelons que Janusz Korczak, pour sa part, choisit de consacrer toute son énergie aux enfants les plus déshérités de son pays et de faire évoluer le statut de l'enfant, par ses écrits, son action de formation et ses institutions pilotes instituant les droits actifs de l'enfant, jusqu'à son assassinat à Treblinka en 1942 avec les enfants Juifs qu'il avait choisi d'aller défendre dans l’enfer du Ghetto de Varsovie.

La manifestation s'est déroulée en deux temps. Il y a d'abord eu la présentation au mois d'octobre de la grande exposition de l'association sur Janusz Korczak avec la mise en place d'activités pédagogiques et de jeux concours à l'intention des élèves de la ville ; un mois plus tard, le 20 novembre, les contributions des enfants ont été présentées et primées dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale des droits de l'enfant.

La semaine des droits de l'enfant de Saint-Cyr a aussi été marquée par la présentation d'une seconde exposition préparée par l'UNICEF sur la protection de l'enfant et par les festivités prévues le 20 novembre autour de la remise du label de l'UNICEF à la ville.

La manifestation était articulée autour de la présentation de la grande exposition de l'AFJK sur Janusz Korczak accompagnée d'un important dispositif pédagogique (cf. Organisation). Pour les élèves, cette exposition pouvait être, en effet, l'occasion d'une forte sensibilisation aux règles de la citoyenneté, au bon usage des droits de l'enfant, à la gestion des conflits et aux notions de respect et de tolérance. Sans compter l'intérêt de la partie historique et l'exemple de la vie d'une des grandes figures de l'humanité.

Le projet pédagogique mis en place était plus particulièrement destiné aux enfants de 7 à 15 ans. Il s'adressait aux enseignants de Cours moyen et de collège (les professeurs d'histoire, de français et d'éducation civique), aux CDI (Centre de documentation et d'information des lycées et collèges), aux animateurs et aux éducateurs.

 

 

 

Bilan

La Mairie de Saint-Cyr et le Comité pour l’UNICEF d’Indre-et-Loire ont dressé un bilan très positif de l'ensemble de la manifestation et de la présentation conjointe des œuvres de Janusz Korczak et de Ludwik Rajchman.

Sur le seul plan de l'exposition sur Janusz Korczak, les retours que nous avons pu avoir ont tous été positifs pour l'intérêt suscité et sa qualité. Elle a été magnifiquement installée et prise en charge par l'équipe nombreuse des bénévoles du Comité pour l'UNICEF.

Le bilan de ses visites est proportionnel à la très courte durée de sa présentation sur cinq jours seulement (quatre jours pleins). On regrette toutefois l’absence de relais et de communication spécifique dans la région, notamment à Tours, la capitale régionale limitrophe, bien que ce fût la première intervention de ce genre dans la région, valorisant les droits positifs des enfants.

Dans ces conditions, la participation des écoles a tout de même été de :

  • Quatre classes primaires et un centre aéré, qui ont bénéficié du support pédagogique et ont participé aux deux jeux concours ;
  • Environ 75 bulletins de jeux ont été recueillis.
  • Il y a eu un article de presse paru dans « La Nouvelle république du Centre-Ouest » du 27 octobre 2004, intitulé : « Qui connaît Janusz Korczak ? »

 

 

Les jeux concours

Concernant le résultat des jeux, la direction de la Jeunesse de la mairie de Saint-Cyr, très impliquée dans tout le projet, a mis en forme le dépouillement des réponses des enfants sur les droits de l'enfant au moyen de trois tableaux Excel présentés ici avec son aimable autorisation.

L'examen de ces trois tableaux permet d'analyser les droits de l'enfant : 1. qu'ils jugent prioritaires ; 2. les plus cités ; 3. les plus importants pour eux-mêmes. Il est intéressant de remarquer que les enfants de Saint-Cyr-sur-Loire qui se sont exprimés ont choisi de souligner l'importance selon eux du droit de l'enfant au respect, du droit à être nourri et du droit de donner leur avis.

L'analyse des réponses des enfants aux autres questions ouvertes en rapport avec leur découverte de Janusz Korczak est encore à l'étude.

 

 

 

Organisation

  • Une valise pédagogique élaborée par l'association a pu être prêtée aux enseignants souhaitant préparer la visite de l'exposition avec leur classe ou travailler ensuite sur ses contenus. Cette valise contient une cassette vidéo pour enfants d'une heure, utilisable en tout ou partie, et trois dossiers documentaires et pédagogiques. Le prêt était géré par la Mairie de Saint-Cyr.
  • Les classes bénéficiaient du support pédagogique et d’un accueil personnalisé à l’exposition réalisé par l’équipe nombreuse et dynamique des bénévoles du Comité pour l'UNICEF. Un espace vidéo confortable permettait de voir deux films documentaires sur l'histoire de Janusz Korczak (en dehors des heures de visites des groupes).
  • La présentation de l'exposition était complétée par la possibilité de participer à deux jeux concours, l'un portant sur son contenu et l'autre sur les droits de l'enfant aujourd'hui, au quotidien et dans le monde. Ces deux jeux sont intitulés : Jeu de l'exposition Janusz Korczak et Jeu de l'enfant-citoyen.
  • Les jeux étaient ouverts à tous, de 7 à 77 ans, mais seuls les bulletins de participation des jeunes de moins de 18 ans ont été primés.
  • [Organisation] Après la visite, les jeux sont déposés dans une urne, et les enfants se voient remettre une plaquette souvenir. Le dépouillement a été assuré par les bénévoles de l'exposition et un jury s'est réuni.
  • La remise des prix a été publique et médiatisée. En plus des prix attribués par la Mairie de Saint-Cyr, l'Association Korczak a offert une carte postale souvenir à tous les participants et la mise en ligne des meilleures contributions sur son site Internet dédié au Roi Mathias 1er [http://roi-mathias.fr].
    Pourquoi sur ce site ? Parce que le célèbre roman pour enfants de Korczak, souvent considéré comme le premier grand roman sur les droits de l'enfant, offre à ses jeunes lecteurs un exceptionnel parcours initiatique fondé sur l'imaginaire et propédeutique de l'éducation à la citoyenneté.
  • Public concerné : les enseignants, les animateurs, les responsables de centres de loisirs, les éducateurs et les associations de jeunes, les parents. Pour les enfants, la classe d'âge la plus concernée était 8-15 ans.

 

 

 

Déroulement

  • Le 7 octobre : réunion d'information et lancement de l'animation pédagogique autour de Korczak, par Bernard Jabin, enseignant, président de l'AFJK ;
  • Exposition Korczak du 18 au 22 octobre, « Janusz Korczak - Le droit de l’enfant au respect ». au Manoir de la Tour ;
  • Exposition Unicef du 15 au 20 novembre, « Protéger l'enfant » ;
  • Le 16 et le 18 novembre, interventions sur la maltraitance par Valérie Jabot, coordonnatrice de la maison des droits de l’enfant de Tours, aux collèges Henri Bergson, Béchellerie et Bergson. Ces interventions ont rencontré un grand succès auprès des lycéens.
  • Les 17, 18 et 19 novembre, spectacle de Gilles Thoraval, qui invite petits et grands (de 2 à 12 ans) à une écoute ludique et poétique de la chanson française, le 17 au centre de loisirs, le 18 au Relais Assistantes maternelles et à la Souris Verte, et le 19 à la Pirouette ;
  • Le 19 novembre : conférence intitulée : « Korczak et Rajchman, destins croisés au service de l'enfance », par Marta Balinka, arrière-petite-fille de Rajchman, avec un diaporama, et Yvette Métral, co-traductrice d'un petit livre de contes de Korczak intitulé Herschele (voir biblio) ;
  • Le 20 novembre :
    • à 9 h 30, salle Rabelais : le spectacle de Gilles Thoraval, gratuit, pour les jeunes enfants ;
    • 11 h 00, Esplanade des droits de l’enfant : plantation du rosier de la paix offert par la société Meilland pour les 15 ans de la Convention des droits de l’enfant. Francis Meilland créa cette rose en 1942 elle fut baptisée Peace (paix) le jour de la chute de Berlin en mai 1945.
    • 11 h 30, dans les salons Ronsard de l’hôtel de ville : interventions des élus et remise des prix de l'exposition Janusz Korczak en présence du représentant de l'AFJK (Bernard L)
    • 11 h 45, signature de la charte « Saint-Cyr-sur-Loire, ville amie des enfants » avec l’UNICEF et la participation des écoles de Saint-Cyr
    • 20 h 30, Église Sainte Juliette : Récital Chopin par Henryk Witkowski, pianiste polonais de renom ; entrée 10 et 15 €, la moitié des recettes étant reversée à l’Unicef. Ce récital symbolisait, avec l’exposition présentant Janusz Korczak et la conférence sur Ludwick Rajchman, l’année culturelle France-Pologne.

 

 

 

Les partenaires

La ville de Saint-Cyr était notre hôte. La ville organise tous les ans autour du 20 novembre une Semaine des droits de l'enfant, mais en 2004 elle a voulu devenir une « Ville amie des enfants » en répondant aux critères du label délivré par l'UNICEF. Ce label amène les collectivités locales à « s’unir pour défendre les droits des enfants au quotidien, [… et] prendre des initiatives pour les enfants et les jeunes dans les domaines de la vie quotidienne, de la participation, de la solidarité internationale » [extrait du site de l'UNICEF]. Notre exposition a été parfaitement installée et éclairée dans les confortables locaux du manoir du Parc de la Tour.

 

 

 

Contacts

  • Comité pour l’UNICEF d’Indre-et-Loire
    Mme Raymonde Janin, Présidente,
    39 av. De Gaulle, 37000 Tours,
    Tél. 02 47 20 90 50
  • Contact à la Mairie de Saint-Cyr
    M. Pierre Lardet
    , Directeur du service Jeunesse
    Tél. 02 47 42 80 61
1/11/2004 - Revu le : 16/11/10