Logo AFJKAFJK - Les dispositifs éducatifs de la république des enfants Janusz Korczak

1. Le Parlement des enfants
à Dom Sierot (la Maison des orphelins)

 

Le Parlement est la clef de voûte de l’organisation interne. Les enfants qui y siègent jouissent d’une grande autorité et d’une grande confiance.

Le Parlement semble avoir été institué à Dom Sierot (La Maison des orphelins) en 1919, au retour de Janusz Korczak de la guerre, et en 1921 à Nasz Dom (Notre Maison), deux ans après son ouverture. Il est constitué de 20 Députés-enfants élus parmi les meilleurs.

Y siéger n’est pas seulement un honneur, c’est aussi une vraie responsabilité et un travail.

Le Parlement approuve ou rejette les nouvelles lois proposées par le Conseil juridique. Il fixe les dates des nouveaux jours de fête et leur durée en nombre d’années et il attribue les Cartes-souvenirs. Il délibére aussi de l’admission et du départ des pupilles.

« Il nous faut être prudents, les attributions du Parlement doivent être élargies graduellement et avec circonspection, les limitations et les réserves peuvent être nombreuses, mais à condition d’être claires et précises. Faute de quoi, il faut se garder de jouer avec les élections et avec l’autonomie. Ce serait un jeu douteux et dangereux ou les enfants et nous-mêmes serions dupés. » (Comment aimer un enfant, trad. AFJK).

À Nasz Dom, le second orphelinat dirigé par Maria Falska et Janusz Korczak, le parlement des enfants portait le nom de « Conseil d'autogestion » (voir note 2).

 

http://korczak.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK)