Le Centre international des archives de Varsovie
Nos visites de Korczakianum

Voir aussi un article de Marta Ciesielska, directrice du centre, sur l’histoire des recherches sur Janusz Korczak en Pologne.
et le nouveau site Internet créé en 2005
Retour à la page de présentation

 

 

Korczakianum est situé au premier étage de Dom Sierot, l’orphelinat construit et habité par Korczak. Dans un bureau modeste, sous-équipé, sans fax ni ordinateur, on découvre une documentation de tout premier ordre : toutes les archives sur l’histoire et l’œuvre du grand éducateur sont rassemblées, entretenues et étudiées en ce lieu. Marta Ciesielska (cf. son article), la directrice des lieux, y reçoit toujours très régulièrement des chercheurs du monde entier. Son accueil est toujours aussi chaleureux. Elle vient de nous recevoir une nouvelle fois, longuement, le 1er juin 2006.

Depuis sa création, on pouvait consulter là toutes les photos d’archives, classées en quatre cents items, rangées dans de simples classeurs avec des références sont manuscrites. Surprise, l'hôte des lieux nous révèle qu'elle ne conserve plus ici que les textes sur lesquels elle travaille pour l'édition des Œuvres complètes (Korczak Dziela). Sous réserve des problèmes de traduction (on s'exprime ici tour-à-tour en anglais, polonais et allemand), l'iconographie patrimoniale de l'histoire et l'œuvre de Janusz Korczak aurait été transférée en Israël, dans le centre d'archives du Kibboutz Lohamei Hagetaot, le musée de la mémoire de la Shoah, gestionnaire des archives Korczak israéliennes. Devant notre étonnement de voir ainsi la Pologne dessaisie de son patrimoine — sans même la consultation des associations du mouvement Korczak international et d'une Association Internationale à la dérive, il nous est répondu que cela n'est pas un problème puisque toutes les photos sont en ligne sur le site israélien… Les universitaires, les scientifiques et les politiques apprécieront…

Quels sont donc ces textes préservés dont il est question ? Il s'agit des publications, des articles de journaux, des textes historiques signés de la main de Korczak, auxquels s'ajoutent les récits des témoins, les travaux et mémoires envoyés par leurs auteurs. Parmi les archives historiques, les exemplaires de la Petite Revue, tous sauvegardés, ne sont pas présents. Ils sont eux soigneusement archivés à l'Académie des Sciences. On peut toutefois les consulter sur place sur microfilm au moyen d'une antique visionneuse.

Depuis sa création en 1992, l’importante activité de recherche du centre ne repose que sur une toute petite équipe bénévole, avec un seul salarié à plein-temps. C'est pourtant cette équipe, sous la direction effective de Marta Ciesielska, qui réalise à partir de l’analyse de ces archives, année après année, la publication des Œuvres complètes Korczak Dziela.

Notre visite nous a laissé l’impression d'un travail formidable réalisé par quelques bénévoles experts et passionnés, dans la plus grande précarité de moyens ; et un grand sentiment d'inquiétude devant un fonds documentaire d'une telle valeur scientifique et historique aussi mal loti.

En août 2000, les frais de fonctionnement du centre n’étaient en effet assurés que de façon provisoire par un sous-service d’un ministère polonais peu concerné : le Ministère du… Travail. Korczakianum ne disposait pas des moyens de gestion nécessaires à la mise en valeur du patrimoine exceptionnel qui y est réuni, et dont la Pologne, la patrie de Janusz Korczak, bénéficie directement sur le plan culturel.

En 2003, les choses semblaient s'améliorer. Korczakianum est passé sous la tutelle du Musée Historique de la ville de Varsovie dont il est devenu un département. Mais à notre connaissance, il n'était toujours pas équipé mieux équipé matériellement, ni en personnel. C'est pourquoi nous maintenions notre appel à contribution, à la recherche de dons financiers et en équipement informatique.

[Addenda, au 20 juin 2006] Notre dernière visite, du 1er juin 2006, nous a laissé un profond sentiment de malaise, avec la triste impression d'assister à la braderie du patrimoine de Janusz Korczak et d'arriver trop tard. L'édition polonaise des Œuvres complètes composée à ce jour de 12 volumes, dont nous achetions et collectionnions précieusement les exemplaires un à un au fil des ans est maintenant offerte en lot à qui en fait la demande ! Faute de temps, c'est-à-dire de moyens et d'implication de l'État Polonais, les travaux de recherche et de rédaction semblent continuer mais à un rythme de sénateur, et personne ne semble avoir pu trouver un nouvel éditeur. La première édition, de qualité médiocre, est jugée sans valeur. Ce n'est plus un appel à l'aide mais un constat et une prise de conscience qu'il faudrait déclencher…

— B. Lathuillère, septembre 2000
(mis à jour en août 2003, revu en 2005, mis à jour en juin 2006).
 

http://korczak.fr | afjk.org - Association Française Janusz Korczak
© Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris.
(Septembre 2000 - Màj en juin 2002, 2005 et 2006)