Logo AFJK

Association Française Janusz Korczak (AFJK)

Conférence internationale Janusz Korczak
aux Pays-Bas - Compte rendu (1)

 

La première conférence internationale Janusz Korczak des Jeunes (professionnels de l'éducation) s’est déroulée du 22 au 28 septembre 2007 à Bergen aan Zee aux Pays-Bas avec 70 participants venus de 14 pays : Allemagne, Bangladesh, Brésil, France, Ghana, Kirghizstan, Lituanie, Malaisie, Pays-Bas, Pologne, Russie, République Tchèque, Ukraine et Suisse. La conférence réunissait essentiellement des jeunes professionnels et bénévoles de 18-30 ans travaillant avec les enfants et les jeunes.

Les ateliers avaient été préparés par des professionnels et des experts du monde de l’enfance et de la jeunesse. Les intervenants étaient issus de l’Association Korczak des Pays-Bas, organisateur de la conférence, et de ses partenaires. Les sept sujets proposés étaient les suivants :

 

Les ateliers principaux avaient lieu le matin et chacun d’eux durait deux jours. Nous, nous avons participé aux ateliers suivants : « Nécessités de l’éducation à la citoyenneté », « Droits de l’enfant à la sexualité », « Les droits de l’enfant à la protection psychique et mentale ».

L’après-midi, les participants pouvaient suivre d’autres ateliers comme : « Être créatif comme l’enfant », « Jouer avec la nourriture », « Introduction au monde de l’animation », « La musique et le petit enfant », « Atelier théâtre avec utilisation des énergies, feu, eau, air et terre », « Créer son propre environnement », « Rencontre avec la rue », « L’ordure dans l’art », « Chants yiddish et leur philosophie », « L’accueil résidentiel des enfants », « La thérapie de jeu », « L’enfant et la peur ». [Description en annexes].

 

Plusieurs participants de la conférence ont pu aussi présenter leur expérience professionnelle au cours de l'« Open Podium », un atelier du soir. Ce fut un grand panorama des moyens et outils utilisés par les travailleurs sociaux de pays aussi différents que le Bangladesh, le Brésil, la France, le Ghana, le Kirghizstan, la Lituanie, la Russie et l’Ukraine.

Les organisateurs ont aussi offert un voyage aux participants. Ils ont proposé au choix une excursion au nord du pays (au bord de la mer), et une autre à Amsterdam avec deux options (avec ou sans guide). L’objectif était de nous faire connaître la culture, l’histoire et la cuisine hollandaise. Nous avons choisi la première excursion et nous avons pu voir le nord des Pays-Bas.

Le dernier jour de la conférence a été consacré à préparer une pièce de théâtre : « L’histoire de Mary Poppins ». Les participants, partagés en cinq groupes, ont élaboré la décoration, les costumes, la musique, le cœur (en russe) et la mise en scène de la pièce. Nous y avons participé activement, en particulier pour la mise en scène de la pièce. Le spectacle a été bien réussi et tous les participants de la conférence l’ont fortement applaudi. On peut voir cet événement et tous les autres temps forts du séminaire dans le diaporama en ligne [à venir].

 

Sur un plan personnel, nous pouvons dire que nous avons toutes les deux vécues intensément cette conférence. La rencontre entre les différents professionnels étrangers était très enrichissante tant au niveau culturel qu’au niveau humain. Si l’objectif était, comme nous l’avons imaginé, de favoriser les échanges entre nous, qui étions tous impliqués à des titres divers dans la protection de l’enfance, pour donner un nouvel élan au mouvement, il a sans doute été atteint car on a pu voir combien les jeunes étrangers ont été heureux de se rencontrer.

Les différents thèmes proposés étaient intéressants, entre la sexualité, les peurs, les droits de l’enfant, etc. L'ambiance chaleureuse a favorisé une bonne dynamique de groupe dont l'un des des effets pour nous a été la possibilité de tenir le journal du séminaire sur le blog international, où ont été mis en ligne, jour après jour, une quinzaine d'articles [cf. http://blog.korczak.info > NL Int JK Conf. 07].

 

Toutefois, à notre avis, ces sujets sérieux ont été traités en surface, leur approche restant superficielle. Nous n’avons pas réellement échangé sur le fond des choses, peut-être faute de pouvoir dépasser les difficultés d’expression des professionnels et de permettre que les débats puissent aboutir à des remises en question et faire avancer la réflexion de chacun. Nous sommes restées relativement à la surface des problématiques. Après réflexion, ne serait-il pas intéressant de croiser les différents milieux, de faire intervenir des formateurs comme des professionnels de terrain ? Et surtout, de faire intervenir des psychologues capables d’aider les participants à exprimer librement leurs craintes, leurs doutes, comme par exemple dans l'atelier L'enfant et la peur, particulièrement réussi sur ce plan.

Pourtant, il faut aussi souligner la volonté de Théo Cappon, organisateur de la conférence et président de l’Association Korczak des Pays-Bas, pour que les jeunes s’approprient la pensée de Janusz Korczak avant que les derniers témoins ne s’éteignent et qu’ils puissent à leur tour transmettre et construire des démarches d’expérimentation. Théo Cappon a mis en place toute une stratégie de formation pour faciliter cette transmission avec des professionnels du champ éducatif et des artistes.

Enfin, un autre aspect important était le caractère autogestionnaire du séminaire. Le partage des tâches de la vie quotidienne en autogestion, au sein de l’auberge de jeunesse, a donné une grande cohésion au groupe. Et finalement, les organisateurs ont su rester fidèles aux valeurs et démarches d’émancipation instituées par Korczak.

Ewelina Cazottes, étudiante en thèse en Sociologie
et Cécile Priou, en recherche d’emploi

 

Dans le cadre de ses Études korczakiennes, l’Association Française Janusz Korczak a attribué une bourse d’un montant de 225 euros, couvrant leur frais de d’inscription et de séjour à ce séminaire, à Ewelina Cazottes et Cécile Priou.

La délégation française comptait un troisième membre en la personne de Colette Charlet, enseignante retraitée, qui a rédigé son propre compte rendu.

***

http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
(Page créée le 13 novembre 2007, révisée le : 16/11/07)