Logo AFJKLettre d’information
de l’Association Française Janusz KORCZAK (AFJK)

Numéro 23 - 15 mai 2006

 

 

Un format court pour deux invitations, trois propositions et deux publications !

 

Conférence le 20 mai à 16 h

Drapeau de la RDC

Le samedi 20 mai, à l'occa­sion de son Assemblée générale, l'association Korczak vous invite à une ren­contre excep­tionnelle autour de la situation des enfants en République Démo­cratique du Congo (RDC).

Bien que peu connu, le bilan de l'état de guerre qui perdure encore dans ce pays est l'un des plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale avec plus de trois millions de morts. C'est aussi, actuellement, un pays ou la situation des enfants est l'une des plus précaires et dramatiques au monde : enfants soldats, enfants dits sorciers, enfants des rues, enfants du Sida, enfants interdits d'école, ils sont des dizaines de milliers à être livrés à eux-mêmes ou victimes des pires cruautés, persécutions et exécutions… Les rapports de toutes les ONGs sont accablants.

Il y a pourtant de l'espoir, le pays est en voie de reconstruction et les prochaines élections prévues le 30 juillet 2006 constitueront un test décisif. Devant tant de maux accumulés et de défis à relever, la plupart des observateurs et les Congolais eux-mêmes s'accordent à dire que l'éducation mais aussi le respect des droits de l'enfant seront les deux piliers du développement durable.

Dans le Nord-Kiwu, à Goma, l'Association de femmes CHILDREN'S VOICE mène, avec le soutien des ONG et des autorités locales, une action tout à fait exemplaire en matière d'éducation, de prévention, de protection et de formation au respect des droits de l'enfant.

Janusz Korczak à son époque avait incarné ce choix et défendu ces valeurs, dans le contexte de son pays, la Pologne, entre 1900 et 1942, rêvant d'indépendance mais soumise à la répétition des guerres…

C'est pourquoi, dans ce contexte de situations extrêmes imposées aux enfants par la folie des hommes mais aussi d'espoir de refondation pour l'avenir, nous sommes heureux d'accueillir à Paris une éminente représentante de cette société civile qui se mobilise pour défendre ses enfants et reconstruire son pays.

Madame Christine Musaidizi est la cofondatrice de Children's Voice et la présidente de la commission de la Protection de l'enfance de Nord-Kiwu. Nous vous invitons à venir nombreux discuter avec elle pour une rencontre tout à fait unique et exceptionnelle.

— Lieu : salle de conférence du Collège de France, 3 rue d'Ulm, Paris 5e - Accès : RER Luxembourg, Bus 89, 84 - Participation : libre et gratuite.

Outreau : notre hommage

Nous avons traduit un nouvel article inédit de Janusz Korczak, le seul à notre connaissance qu'il ait jamais écrit sur le thème de la pédophilie.

En 1933, en Pologne, Korczak met en ordre ses notes sur l'analyse des cas poursuivis en Justice qu'il a eu à connaître en tant que médecin-conseil expert auprès du tribunal pour enfants de Varsovie.

Sans vouloir résumer l’article, on y voit par exemple Janusz Korczak expliquer précisément comment le plus élémentaire respect de l’enfant devrait conduire les experts et les Juges qui se pressent autour de lui à ne pas chercher à lui soutirer une quelconque vérité des faits. C'est inconvenant, déplacé, dangereux pour l'enfant lui-même. Pour lui, l’enfant à tout à fait le droit de mentir, on ne devrait pas le presser de questions.

L’enquête doit toujours se faire avec rigueur du côté des adultes. Mais son constat est amer et chacun en prend pour son grade : la Justice qui ne cherche pas du tout en réalité à défendre les intérêts des enfants, les experts, les pères le plus souvent indignes, les mères facilement accommodantes, manipulatrices ou simple­ment terrorisées… Sans oublier les autorités morales et politiques, démis­sion­naires, fuyant leurs res­pon­sa­bilités, et même l’école et les pédagogues qui devraient réfléchir à leur rôle et s’impliquer pour surveiller le danger.

Si le texte est parfois daté, on est surpris de voir qu’il est pour l’essentiel parfai­tement d’actua­lité et comment les mots de Korczak sonnent juste quand il parle du vécu des enfants.

Cela n'atténuera pas le malheur des victimes (adultes et enfants), et pour les responsables du procès d'Outreau leur honte, mais chacun pourra apprécier la pertinence de l'analyse et des conseils de l'éminent éducateur.

— Notez que cet article comporte des passages difficiles et qu'il n'a pas été écrit ni pour les personnes sensibles, ni pour les enfants (lien direct ci-dessous)

Quelques liens

Un stand au salon de la Paix du 2 au 4 juin

Affiche du Salon de la Paix

L'ASSOCIATION FRANÇAISE JANUSZ KORCZAK sera présente pour la première fois au Salon international des Initiatives de Paix organisé par la Coordination française pour la Décennie, du vendredi 2 au dimanche 4 juin 2006, à la Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris 19e.

Ce salon s'inscrit dans le cadre de la « Décennie internationale de la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde (2001-2010) » proclamée par l'ONU en 1998, sous le Haut Patronage de l'UNESCO.

L'AFJK accueillera sur son stand l'association congolaise CHILDREN'S VOICE présentée dans notre précédente Lettre. Sa représentante, Christine Musaidizi, notre hôte, sera présente sur le stand pendant les trois jours ! [le vendredi 2 de 11 h à 16 h seulement]. Ce sera l'une des formes de notre soutien pour lui permettre de se faire connaître et de rencontrer le public et les acteurs du salon.

Pour sa part, sa présence en ce lieu permettra à l'AFJK de faire (mieux) connaître à un public international fortement impliqué dans le développement durable et l'éducation à la démocratie et à la paix — mais toujours confronté aux difficultés habituelles, économiques, morales, politiques et culturelles… — une des grandes figures de l'humanité qui avait choisi de privilégier l'éducation et le respect des droits de l'enfant. Pour ses membres, ce sera un grand moment d'échanges et de rencontres.

Le budget consacré par l'association à cette action est environ de 400 €. Un effort de communication particulier sera fait pour proposer au public un maximum de plaquettes, dossiers, livres et documentation.

— Vendredi 2 juin : 10h-22h ; samedi 3 : 10h-21h ; dimanche 4 : 10h- 16h. — Lieu : Cité des Sciences, Porte de la Villette, Paris 19e. — Billets : 5 € une journée, 10 € les 3 jours ; tarif spécial : 1 €

Comment aider CHILDREN'S VOICE ?

Logo de Children's Voice

Notre association n'a pas vocation à distribuer des subventions ou des dons. Notre assistance et notre soutien à des actions exemplaires peuvent se manifester de bien d'autres manières : sur le fond, le contenu, l'action sociale, la recherche, la formation. Notre relation de travail avec Children's Voice et ses magnifiques développements en sont aujourd'hui le témoignage.

La recherche de fonds n'est pas non plus la motivation principale du voyage de notre amie en Europe, mais bien plutôt les échanges d'expériences, l'étude et le développement de projets en partenariat.

Rappelons que si son voyage a été financé en partie par l’UNICEF, c'est bien pour ces motifs que Christine Musaidizi sera notre hôte (à la maison !) pendant quinze jours à Paris et à Varsovie, où elle participera à notre colloque et à l’hommage de la ville à Janusz Korczak. Arrivée le 20 mai de la conférence sur les droits de l’enfant de Gand (Bruxelles), elle repartira à Kigali le lundi 5 juin.

Malgré les réserves précédentes, devant la précarité et le dénuement des enfants de la rue dont elle a la charge, nous relayons et nous encourageons tous ceux qui le pourraient à participer à la campagne congolaise de dons de CHILDREN'S VOICE destinée à financer un refuge pour les enfants de la rue à Goma. Un terrain à été offert par l'archevêché. Un mur de clôture est en cours de construction avec le peu d'argent déjà réuni. Il s'agit maintenant d'y installer en priorité des tentes d'abord pour y accueillir les enfants, puis peu à peu le nécessaire utile.

Pour participer, la date limite est celle du retour chez elle de Christine Musaidizi, le 5 juin, car après il sera difficile et coûteux pour nous de lui envoyer de l'argent. Vous pourrez lui remettre directement votre don, contre reçu, sur notre stand au Salon de la paix entre le 2 et le 4 juin ; ou nous adresser avant le 5 juin un chèque à son intention, à l'ordre de l'AFJK. Vous bénéficierez dans les deux cas de la réduction fiscale de 60%.

Haut

Le roi Mathias à Nanterre !

Macius, le petit roi Mathias

Le roman pour enfants de Korczak, Le Roi Mathias Ier, a été une nouvelle fois adapté à la scène cette fois par les élèves de l'École primaire publique Pablo Picasso de Nanterre, dans le cadre d'un projet développé sur toute l'année scolaire l'année scolaire avec la participation de la Ville, du Centre d'initiation par le travail et les loisirs pour adultes handicapés (CITL), et de l' Association ELIXIR.

C'est une grande production en cinq tableaux impliquant une cinquantaine d'acteurs et de figurants sur scène autour des jeunes comédiens.

La pièce a été adaptée par Eve Dadies (Elixir) et Sylvie Zamponili (plasticienne), pour les classes de cycle II de Clémence Lebrun (l'enseignante) qui avaient participé à nos journées du roi Mathias au mois de novembre 2005 à l'Institut Polonais de Paris.

Le vendredi 2 juin à 19 heures, nous vous invitons à venir nombreux assister avec nous à cette représentation unique qui est accueillie dans la salle Jacques Decours de la ville de Nanterre. Ce spectacle est fortement recommandé aux jeunes enfants.

— Salle Jacques Decours, Nanterre, à 19 heures, Entrée libre et gratuite.

La rue aux enfants, à Paris 19e

À défaut de fête des enfants, comme en Pologne, c'est la nouvelle FÊTE NATIONALE DU JEU qui aura lieu le dimanche 28 mai 2006. L'objectif de cette journée nationale est de faire reconnaître le jeu comme :

Couverture du Journal de la rue aux enfants, 1re édition, 2 mai 2005

Instituée l'année dernière dans ce cadre, « La Rue aux Enfants » est une manifestation populaire organisée par le Cafézoïde, le Collectif du bassin de la Villette et le Collectif Au tour du Canal de l'Ourcq. Elle avait rencontré un grand succès en parvenant à réunir les enfants de tous âges dans une belle tentative de réappropriation des espaces et des rues de leur ville, avec le soutien et la participation très active des familles des cités de ce quartier.

L'Association Korczak avait participé à cet événement. Nous avions produit le « Journal des enfants de la rue aux enfants » (un quatre pages couleurs, à voir sur http://korczak.fr, chapitre ENFANTS) et un concours de dessins sur les droits de l'enfant (http://roi-mathias.fr, chapitre EXPOSITIONS). Notre planning n'a pas permis notre présence cette année mais nous continuons à soutenir et à encourager le développement de cette initiative et nous vous invitons à aller nombreux, en famille, vous amuser à la seconde édition de cette très belle fête de l'Enfance.

Non seulement vous y retrouverez la magnifique Reine des Jeux et son attelage, et les innombrables animations et jeux prévus pour les jeunes enfants, mais aussi parce que vous soutiendrez par votre présence une manifestation rare, inscrite dans une action sociale revendicatrice de plus d'espaces et de plus de respect pour les enfants et les jeunes adolescents dans nos villes qui sont le plus souvent fort maltraitantes à leur égard (cf., par exemple, l'ouvrage de Laurent Ott, Les enfants seuls, Dunod, 2003 ou l'excellent numéro de la revue Enfants d'Europe n° 8 « Créer de l'espace, architecture et design… », été 2005).

— Dimanche 28 mai après-midi, de 12 à 19 heures sur le Quai de la Loire, à Paris 19e Entrée libre et gratuite - Renseignements au Cafézoïde (Tél. 42 38 26 37).

À Varsovie

Drapeau polonais

Une forte délégation de l'association sera présente dans la capitale polonaise entre le 28 mai et le 2 juin.

 

Rappelons les deux temps forts de ce voyage annoncé dans la précédente lettre d'information :

 

1- Un colloque de formation de deux jours sur « L’éducation hors de la famille », les 29 et 30 mai à l'Institut culturel français. Il a été organisé en direction des professionnels de l'éducation polonais à l'initiative des Associations Korczak Polonaise et Française et de la fondation Zielone Domy (La Maison verte), avec le soutien de l'Ambassade de France en Pologne et des Villes de Paris et de Varsovie.

Nous remercions vivement les quatre conférenciers français qui apporteront leur contribution à titre gracieux :

— La direction des Services de l'Aide à l'Enfance de la Ville de Paris qui sera représentée par Madame Martine Grenier, responsable de la coordination de ces services ; le docteur Dominique Rosset, médecin, psychanalyste, spécialiste de l'adoption et du placement familial ; et Madame Brigitte Deluol, directrice d'un foyer de l'Enfance.

— Monsieur Pascal Vivet, éducateur, membre du Groupe des experts de la Protection de l'Enfance du CSA (Conseil supérieur de l'Audiovisuel), auteur de plusieurs ouvrages, et membre de l'Association Korczak depuis 1978.

 

2- Le second temps fort sera l'inauguration le 1er juin du premier monument officiel dédié à Janusz Korczak à Varsovie. Ce jour est celui de la fête nationale des enfants, une fête importante pour tous les enfants du pays de Janusz Korczak, très investie, qu'il serait bon qu'on puisse un jour instituer aussi en France.

Suite à l'appel international de dons de l'Association Korczak polonaise et de la Fondation Shalom relayé dans ces colonnes, notre association a pu envoyer la somme de 450 euros pour participer au financement de ce projet, grâce à la générosité d'une dizaine de nos membres.

Une réédition bienvenue

Comment aimer un enfant est un livre apprécié (un best-seller) depuis sa première édition en Pologne. Il a été traduit et publié dans de nombreux pays. Écrit pour participer à l'éducation des mères et des professionnels de l'époque, pour leur faire mieux comprendre les enfants mais aussi pour les encourager dans leurs responsabilités et valoriser efficacement leur rôle d'adultes, il est étonnant de constater comment son thème est toujours autant d'actualité.

Il faut le reconnaître, aimer un enfant, son enfant, n'est en fait pas toujours évident ! Quelle éducation avons-nous reçu ? Qu'allons-nous transmettre ? Entre l'amour possessif, le rejet et les manipulations conscientes ou inconscientes, les écueils sont nombreux ; apprendre à observer, à écouter et à comprendre les enfants n'est pas simple… toute l'histoire récente de la formation à la parentalité est là pour en témoigner, mais aussi les innombrables drames familiaux et la violence éducative « ordinaire » (intra-familiale et scolaire, cf. Liens).

En France comme ailleurs, le livre clé de Janusz Korczak, avec ses éclairages et son expérience inégalée de pédagogue de haut vol (pour toutes sortes d'enfants : les violents, les téméraires, les sages, les beaux… demandant chacun des attentions particulières), reste de nos jours un ouvrage incontournable et un beau cadeau de naissance à offrir aux jeunes mamans.

— Éditions Robert Laffont, Réponses, 408 pages avec une nouvelle couverture ; en libraire à partir du 21 mai et sur le stand de l'Association Korczak au Salon de la Paix du 2 au 4 juin - Prix public : 23 euros.

Annexes

 

Haut

 

 

Pour faire suivre cette lettre, il suffit d'en glisser l'URL (son adresse http) dans un E-mail.

• [Abonnement et désabonnement]

 

Association Française Janusz Korczak (AFJK) - http://korczak.fr - http://roi-mathias.fr
6 quai d'Orléans, 75004 Paris © tous droits réservés
Affiche de la conférence du 20 mai 2006