Association Française Janusz Korczak (AFJK)
« Sur les traces de Janusz Korczak »
Observations et commentaires à la lecture
du compte rendu des étudiantes
Réalisation - Fiche technique

 

 

 

Plus de précisions, par Wanda Albinska
co-organisatrice du voyage des étudiantes à Varsovie, et leur traductrice.

Bien qu’il soit long et bien écrit, je trouve ce compte rendu bien trop généraliste. Ayant accompagné les étudiantes tout au long de leur stage, je regrette de n'avoir pas retrouvé ici beaucoup de leurs observations et de leurs réactions personnelles, ni aucun de ces petits détails qui ont fait tout l'intérêt de leurs rencontres dans chacune des institutions que nous avons visité. Pourtant ce groupe a toujours semblé très intéressé et très attentif et je sais que, si elles sont certainement été très contentes de leur séjour, elles ont aussi fait bonne impression à leurs hôtes.

Je me souviens par exemple que les étudiantes ont été surprises d'apprendre que chaque crèche devrait dorénavant définir son projet pédagogique en se référant à une œuvre faisant autorité, celle de Françoise Dolto ou autre. Ou encore, elles ont été étonnées par la profusion des moyens mis à la disposition des enfants, tant en personnel qu’en matériels pédagogiques et ludiques modernes. Elles ont aussi observé que tous ces lieux avaient été entièrement rénovés et elles ont remarqué la très grande gentillesse des personnels.

À l'École maternelle d'Orsinov qui accueille pourtant 250 enfants, nous avons toutes été impressionnées par la grande liberté qui était laissée aux enfants et aux parents, toujours les bienvenus pour échanger avec la directrice et son équipe. Il était impressionnant de voir aussi le niveau de collaboration active existant avec l'école primaire voisine : les enfants des deux établissements partagent le même réfectoire, mangent ensemble et ils peuvent participer ensemble à de nombreuses manifestations. En général les activités proposées aux enfants sont innombrables. Dans cette école maternelle, en notre honneur, les enfants, garçons et filles, avaient préparé une grande danse polonaise en costumes de l'époque napoléonienne qui a duré près de vingt minutes…

Dans chaque institution, il y avait ainsi beaucoup à retenir et à décrire des détails qui font la réalité d’un accueil de qualité et de l'éducation donnée aux enfants.

Il me semble que ce qui fait tout l'intérêt de la pédagogie de Janusz Korczak c'est précisément cette merveilleuse prise en compte des petits détails significatifs du respect de l’individualité de chacun, qui fondent la réalité de la vie quotidienne des enfants dans les institutions. Beaucoup mieux que de simples considérations générales. Cela n'ayant pu leur échapper, on peut s'interroger sur la forme de la restitution demandée : peut-être aurait-il fallu pouvoir leur demander un rapport écrit, plutôt qu'une « simple » présentation orale et collective.

Paris, le 2 août 2005
Wanda Albinska

 

***

À suivre…
(N'hésitez pas… Envoyez vous aussi vos commentaires !)
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
02/08/2005 - Revu le : 29/04/12