Association Française Janusz Korczak (AFJK)
Quatrième conférence-débat consacrée
aux adolescents
le 21 octobre 2004 à Bobigny

 

La Mission Départementale des Droits de l'Enfant du Conseil Général de la Seine Saint-Denis a entrepris depuis longtemps un travail de fond en faveur de la promotion des droits de l'enfant dans ce département.
Un cycle de quatre conférences-débats, chacune d'une journée entière, a été mis en place en direction exclusive de tous les travailleurs sociaux du département.
Pour sa dernière conférence, la Mission des droits de l'enfant a demandé à l'Association Korczak d’ouvrir la journée par un rappel historique sur les actions innovantes de Janusz Korczak en ce domaine.

 

Face aux amalgames sur la violence et aux dérives consistant à assimiler les cinq millions d'adolescents de notre pays à ses seuls membres socialement en difficulté ou perturbés, la Mission départementale des Droits de l'Enfant de Seine Saint-Denis avait entrepris d'aider ses professionnels en charge des jeunes du département à mieux saisir les réalités adolescentes d'aujourd'hui et à vérifier ou à adapter leurs pratiques.

Quatre conférences-débats ont été organisées, à chaque fois avec un grand succès et en présence d'une salle comble :

  • Le 11 décembre 2003, la première conférence fut consacrée au portrait de l'adolescent, à l'écoute et sous le regard du professeur Jeammet ;
  • Le 11 mai 2004, Françoise Tétard, historienne et Michel Fize, sociologue, ont aidé à revisiter les idées reçues ;
  • Le 13 mai 2004, ce fut l'analyse du regard des médias sur les adolescents, à travers deux études, dont l'une réalisée par le Conseil National de la Jeunesse ;
  • Le 21 octobre 2004, l'enjeu était l'accès à l'autonomie de l'adolescent, d'où l'utilité de mettre en application les droits positifs de la Convention Internationale des droits de l'enfant pour faire participer les jeunes à la construction de la société.

 

La quatrième journée a été ouverte par un rappel historique sur les actions innovantes de Janusz Korczak en ce domaine qui avait été confié à Bernard Lathuillère, le secrétaire général de l’Association Korczak.

 Son exposé, intitulé « Présentation de l’œuvre de Janusz Korczak (1878-1942) et des dispositifs éducatifs institués dans ses deux orphelinats pilotes, sur la période 1912-1942 », a été écouté avec beaucoup d'attention. Il suscitera ensuite de nombreuses demandes de renseignements.

Cette intervention fut suivie et complétée par celle de Bernard Defrance, professeur de philosophie et vice-président de DEI-France, qui s'est employé à analyser les vecteurs de la violence chez les adolescents, violence institutionnelle comprise. Sa longue pratique d'enseignant et le vécu de ses cinq classes de classe Terminale donnaient beaucoup de justesse à ses réflexions.

 

Bernard Defrance a notamment rappelé que le nombre de dépressions chez les ados était de loin bien supérieur à celui de ceux qui passent à l'acte contre autrui. La souffrance actuelle des adolescents est réelle et elle le plus souvent retournée contre eux.

Une autre citation retenue : on dit souvent aux enfants et aux adolescents, pour leur faire la leçon « Retiens bien que ta liberté commence là où s'arrête celle de l'autre ». À tort, explique le philosophe. En effet, si l'on réfléchit et si l'on veut se situer dans le cadre d'une société libre et démocratique, on devrait dire exactement le contraire : « ma liberté commence là où commence celle de l'autre ».

La journée était animée par Danielle Messager, journaliste de France-Inter, et ponctuée par la présentation d’une dizaine d'initiatives pour soutenir la participation et les projets des enfants et des adolescents, parmi lesquelles certaines nous ont paru tout à fait remarquables et tout cela alimentait constamment le débat avec la salle.

 

Claude Escot, Président des Francas, tira les conclusions du débat de la matinée. Les Francas ont maintenant une longue expérience de soutien à la citoyenneté des enfants, depuis la reconnaissance des droits de participation des enfants par la Convention Internationale de 1989 rencontrés par l'AFJK. C'est d'ailleurs dans les différentes Commissions du COFRADE sur les droits actifs des enfants, autour des travaux notamment de Roger Hart, devenu un expert reconnu en la matière, que l'AFJK et les Francas s'étaient rencontrés.

 

L'après-midi était animée par Danielle Messager, Joëlle Bordet, psychosociologue et chercheur et Alain Vulbeau, sociologue et professeur en sciences de l'éducation, avec la suite des présentations des actions engagées sur le département de Seine-Saint-Denis. [Fin provisoire du compte rendu].

Toute la journée, en regard des actions de professionnels que le terrain, il fut intéressant d'entendre aussi les responsables des directions départementales expliquer leurs efforts et les difficultés de leurs services à pouvoir réellement s'adapter à considérer les jeunes comme des citoyens à part entière.

 

Au total, une très intéressante confrontation d'expériences innovantes, et une grande richesse dans les interventions, qui aura certainement encouragé dans leur travail les acteurs du terrain à l'écoute de la Jeunesse et les fonctionnaires d'un Conseil Général sans doute particulièrement attentif et impliqué. Puissent d'autres Conseils généraux prendre de telles initiatives !

Nous adressons toutes nos félicitations à la Mission des droits de l'enfant de Seine-Saint-Denis et aux professionnels séquano-dyonisiens engagés dans ces réflexions et ces actions à l'écoute des besoins des jeunes.

 

En interne, notre participation à cette journée nous aura aussi encouragés à poursuivre notre travail de transmission et de communication sur l'œuvre de Korczak auprès des professionnels du monde de l'enfance.
La force et l’actualité de son action de précurseur soutient utilement le combat partout engagé pour construire, ici et ailleurs, un bien meilleur respect des enfants et des adolescents.
Pour qu’on puisse encore mieux en juger, le thème de l'exposé de Bernard Lathuillère a été largement développé sur ce site dans le cadre de la présentation de l'organisation interne de la République des enfants de Korczak (cf. Textes/L'éducation korczakienne/Les dispositifs).

Compte rendu, par B.L.,
AFJK, 25 octobre 2004
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
20/04/2004 - Revu le : 17/12/09