Association Française Janusz Korczak (AFJK)
« Les enfants du Big-Bang »
Un film de Marie Frapin

Affiche du film de Marie Frapin : Les enfants du Big-bang

 

Le 14 septembre à Paris, une soirée-débat organisée au Cinéma la Clef à Paris, avec Albert Jacquard [web] et Serge Boimare [web], a permis de présenter à un public rapidement conquis un film inédit décrivant la remarquable action pédagogique de Frédérique Landœuer à Montpellier, à travers la vie d'une « classe relais » [web].
Presse [4 articles], documents et renseignements

 

Une belle rencontre

  • Affiche du filmFrédérique Landœuer, ici au premier plan, est l'enseignante de la classe relais du collège Fontcarrade, chargée d'accueillir les jeunes en rupture scolaire. Les classes relais sont chargées d'accueillir les élèves en complète rupture scolaire, ceux dont personne ne veut plus tant ils sont parvenus à se rendre insupportables… Les jeunes filmés ici pendant un an de tournage, nous montrent pourtant les formidables efforts et l'évolution dont ils peuvent aussi être capables…
  • C'est au fil des ans, à force de chercher et de réfléchir à ce qui pourrait aider ces jeunes à retrouver le goût d'apprendre et l'envie de repartir de l'avant, que leur enseignante a fini par adopter une démarche pédagogique particulièrement inventive et efficace qui semble bien profiter à ses élèves. Nous y reviendrons.
  • Marie Frapin (à gauche) réalise depuis longtemps des documentaires révélant non seulement les drames de la misère et de l'exclusion mais aussi les efforts des travailleurs sociaux ou des populations pour enrayer le cycle de la violence et de la mort.
  • Jean-Michel Carré (au milieu) est un producteur indépendant qui nous a déjà par le passé révélé bien des pépites d'espoir, de respect et de tendresse à travers des films qu'on attend toujours de pouvoir voir à la télévision, tels que « Alertez les bébés ! » ou « Visiblement, je vous aime ! ».
  • La rencontre de ces trois personnes et de leurs trois démarches, pédagogique, d'action sociale, et… de communication, a donné bien plus qu'un documentaire, un film passionnant intitulé : Les enfants du big-bang.
  • On y voit comment Frédérique aborde ses élèves et comment se construit la relation qui lui permettra de les amener peu à peu à chercher les réponses aux questions qu'ils se posent, non plus en se décourageant, dans la crise ou dans la haine, mais dans la science, l'art, la culture, la créativité et l'aventure de la découverte — y compris celle de soi, de ses limites et de celles des autres.
  • Le film montre bien aussi comment leur enseignante, par son écoute attentive et avec son expérience du chemin où elle veut les conduire, parvient à faire des choix pédagogiques utiles, riches et reliés à la vraie vie et à la nature environnante. De l'étude des beaux livres aux sorties culturelles et sportives, en passant par l'invitation de nombreux intervenants extérieurs, Frédérique leur ouvre des espaces et créée des temps de rencontre qui vont pouvoir aider directement les jeunes, d'abord à apaiser leurs angoisses existentielles puis à éveiller leur curiosité et, à remettre enfin en marche comme le soulignera Serge Boimare, leur « machine à penser ».
  • Nous évoquerons plus tard le passionnant débat qui suivit la projection, avec Albert Jacquard, Serge Boimare, Bernard Defrance, Frédérique, Marie Frapin, Jean-Michel Carré avec une salle nombreuse et conquise, qui laissera aux présents le souvenir d'une belle et stimulante rencontre.
  • Et maintenant ? Il faut faire connaître ce film ! Et le recommander vivement aux enseignants déprimés (ou trop sûrs d'eux !), aux élèves dégoûtés et aux adultes, souvent perplexes face aux problèmes de l'éducation et à la violence d'une jeunesse trop souvent découragée… (au lieu de s'impliquer !).
  • Mais que fait donc le service public ? Seule France 3 le diffuse occasionnellement en région alors qu'une diffusion nationale serait très appréciée du grand public qui y verrait là, à jute titre, une bouffée d'espoir dans l'humain, dans la capacité des enfants, des jeunes et des adultes à évoluer, pour peu qu'ils puissent y être aidés avec un peu de cœur, d'intelligence et de volonté.
  • En attendant de pouvoir en convaincre FRANCE TÉLÉVISION, FRANCE 5 ou ARTE, la seule chose à faire est de se procurer dare-dare le DVD et de le faire circuler…
Bernard Lathuillère
(première mouture, 17/09)
.

 

Presse
Documents
  • « Penser le monde, penser la vie » : un magnifique ouvrage illustré de 31 pages produit par les 27 élèves de la classe relais 2004-2005, rempli de ces petites « histoires qui font rêver et qui nous apprennent des choses sur nos comportements », toutes écrites et signées par les élèves… À voir ici en version allégée (qualité moindre) [PDF, 31 p., couleur 1,18 Mo]
  • Un article de Frédérique Landœuer de 2002, où elle précise déjà toute sa démarche pédagogique en partant du thème de la… respiration, et retrace son parcours. On y retrouve Tagore [web 1 - 2] et Tolstoï [web 1 - 2] (Korczak n'est pas loin ! qui citait le premier et se référait au second). L'auteur nous livre aussi son intéressante bibliographie. À lire sur le site Éduscol [PDF, aller directement aux pages 25 à 35].
  • Concernant plus précisément Rabindranath Tagore, ce n'est pas un hasard si Frédérique Landœuer est la coauteure du livret de la collection de Philippe Meirieu, « L'éducation en questions », série n° 6.
    Extraits d'une interview de Philippe Meirieu sur France 5 : « Il est intéressant d'observer à travers ces portraits l'extraordinaire actualité de gens "exotiques". On peut considérer, par exemple, que consacrer une émission à Tagore est complètement exotique, que ça n'a aucun rapport. Et puis on découvre qu'il y a à Montpellier des élèves exclus, en très grande difficulté, qu'on va réussir à réintégrer en utilisant des méthodes qui renvoient à ce que Tagore a évoqué ».
  • Le recto de l'affichette du film (pour le texte), au format A4, imprimable [PDF 312 Ko]
  • Pour ceux qui voudraient retrouver le livret et la cassette « Janusz Korczak, Comment surseoir à la violence ? » avec lesquels Philippe Meirieu avait tenu à ouvrir sa magnifique collection « L'éducation en questions » suscitée. L'AFJK avait apporté sa contribution à ces deux petites productions de qualité, toujours très utiles pour une présentation.
Pour se procurer le DVD
  • LES FILMS DU GRAIN DE SABLE,
    206 rue de Charenton, 75012 Paris
    Tél. : 01 43 44 16 72
    Fax : 01 40 19 07 56
    Par courriel, à l'adresse de : Sallah Edine
    ou de la production (idem).
Vous avez vu ce film, vos réactions nous intéressent !
(Utilisez le module Poster un message, ou la page Contacts).
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
18/09/2005 - Revu le : 31/03/09