Logo AFJKAFJK - Les dispositifs éducatifs de la république des enfants Janusz Korczak

Les services

 

Concerne toutes les tâches permanentes plus l’aide bénévole. Le nombre des tâches à se partager est plus de deux fois supérieur au nombre d’enfant. Certaines doivent être assurées par plusieurs enfants à la fois.

Janusz Korczak n’idéalisait pas le travail. Il le considérait comme un simple catalyseur social. Il attendait des enfants qu’ils fassent leur travail honnêtement et qu’ils apprennent à respecter celui des autres.

Avantages attendus : donner foi à l’enfant en ses propres capacités, lui apprendre à mesurer des efforts, à travailler en équipe, à se dépasser.

Règles : Le temps et l’unité de travail sont d’une demi-heure par jour. Certains services comptent double (60 par mois), d’autres la moitié (30 fois 1/2 unité  = 15/mois). Le tarif des services est élaboré et régulièrement revu et corrigé par le Conseil d’autogestion. Chaque enfant choisit lui-même ses services, pour une période d’un mois renouvelable (3 mois à Dom Sierot).

« La compatibilité en “unités de travail” permet de sortir de la sphère des généralités douteuses, des “il semble que” toujours hésitants et incertains, et des éloges hasardeux ou des réprimandes risquées, pour déboucher sur l’examen du bilan de la réalité telle qu’elle est. » (Falska).

Évaluation et suivi

« L’évaluation du travail exprimée en chiffre s’est avérée la forme la plus facile à appliquer et à comprendre pour les enfants : elle incite sans forcer, sans faire de reproche, sans faire la morale. » Comptabilité rigoureuse des unités en fin de mois, compte tenu des observations notées chaque jour à la réunion du soir lors de l’autoévaluation sur la qualité des services effectués. « Qui n’a pas assuré son service ou l’a mal assuré ? Combien tu te comptes ? ».

« Dans une évaluation faite de l’extérieur l’expérience montre qu’on ne prend en compte que le résultat du travail et qu’on ne tient pas compte de l’effort fourni, ce qui constitue une injustice morale pour les enfants plus jeunes ou plus faibles physiquement, ou pour ceux qui n’ont pas encore eu le temps d’acquérir expériences et savoirs faire. De plus l’expérience montre que l’évaluation externe est souvent superficielle, aléatoire et inexacte. » (Falska).

L’évaluation de l’aide bénévole un moment prise en compte (remplacement, tâches supplémentaires, etc. ) a rapidement été abandonnée (en 1928 à Nasz Dom).

Sanctions
Valorisation

 

 

http://korczak.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK)