Logo AFJKAFJK - Les dispositifs éducatifs de la république des enfants Janusz Korczak

Le droit de se bagarrer

 

Les enfants avaient l’autorisation de régler certaines querelles et des conflits mineurs selon certaines procédures. Ce droit au combat éliminait pratiquement toute vendetta incontrôlée. Le résultat était la disparition presque totale de la violence par l’acceptation d’un « contrat social » qui rendait la vie bien plus facile aussi bien aux adultes qu’aux enfants et, qui surtout améliorait leurs rapports. C’était une solution qui renforçait, chez l’enfant, les défenses contre la violence, tout en laissant une « issue » à ses pulsions agressives et aux ressentiments accumulés.

Règles : se battre « à la loyale ». Les combattants devaient être à égalité (de poids, taille et sexe), les armes et les coups dangereux étaient interdits, etc. Un éducateur devait pouvoir surveiller la bagarre.

Dispositif : un registre des combattants, sur lequel devait figurer le nom des personnes qui désiraient se battre et pour quel motif. Ceci devait être fait avant le combat, mais au cas où des bagarres imprévues éclataient, on le faisait lorsqu’elles étaient terminées.

 

http://korczak.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK)