Le peuple des enfants
Les enfants de BESLAN

Communiqué de l'AFJK, 6 sept. 2004
Voir aussi : actualités korczakiennes et la contribution
des enfants du quartier de la Madeleine à Évreux

 

La prise en otage de l'école principale de Beslan en OSSÉTIE DU NORD,
le 1er septembre 2004 : un crime contre l'humanité et un double attentat contre le peuple des enfants, aux conséquences incalculables. Nous n’oublierons pas et nous cherchons le moyen de venir en aide aux jeunes survivants et à leurs familles.
Depuis la rédaction de cet article de nombreuses intitiatives ont heureusement pu être prises pour aider un peu les enfants susrvivants de Beslan, d'abord par les associations et les citoyens de Russie, mais aussi à l'étranger [infos à compléter].

 

L’Association Française Janusz Korczak s'est associée pleinement au deuil des familles de BESLAN en Ossétie du Nord, victimes de l'attaque de l'école n° 1 de la ville, le 1er septembre 2004.

Ce jour-là et pendant près de trois jours, le peuple des enfants a été atteint dans sa chair et dans son âme. Plus de mille personnes ont été prises en otages, enfants et parents ensemble, le jour de la rentrée scolaire. Près de cinq cents enfants de 7 à 17 ans ont été confrontés à la mort, aux bombes, aux exécutions sommaires et ils ont été détenus dans la terreur, dans des conditions inhumaines, sans eau ni nourriture pendant soixante-dix heures. Près de deux cent d'entre eux en sont morts ou ont été tués. Les enfants survivants, qui ont vécu dans la terreur pendant trois jours et qui vu mourir leurs camarades, frères, sœurs ou parents, sont blessés et traumatisés pour la vie entière.

En même temps qu'eux, des millions d'autres enfants, dans les pays proches, en Russie et dans le monde entier ont assistés stupéfaits au déroulement d'un crime contre l'humanité et à son dénouement en une boucherie sanguinaire. Ils ont aussi été profondément choqués.

Le deuil des enfants et des familles de Beslan est aussi le nôtre, comme il est celui de tous les enfants du monde. De façon bien dérisoire mais en pensant aux familles et aux enfants survivants et témoins de cette catastrophe sans précédents, nous avons pris la plume pour faire part de notre indignation et pour leur envoyer un message de solidarité.

Mais les enfants victimes de Beslan et leurs parents ont besoin d’aide et de soutien, pour longtemps. Nous cherchons maintenant comment nous pourrions les aider. Et le peuple des enfants devra bien un jour être mieux respecté, compris et accueilli si l'humanité veut encore conserver quelques chances de progresser. Et là aussi, nous réfléchissons.

L’Association Janusz Korczak, par son action et à travers ce site Internet, s'efforce de promouvoir l'urgente nécessité de poursuivre le combat universel mais inachevé de Janusz Korczak pour le respect de l'enfant, mais devant de tels massacres et voyant bien d'autres catastrophes humanitaires se profiler, ne pourrions-nous pas agir plus concrètement ?

— Lire le communiqué de l’AFJK daté du 6 septembre
— Pour envoyer un message, une idée d'action, partager votre réflexion
vous pouvez utiliser très simplement le plumier du site
http://korczak.fr | http://roi-mathias.fr © Ass. Frse J. Korczak (AFJK), Paris
06/09/2004 - Complété le : 16/06/05