Logo AFJKLettre d’information
de l’Association Française Janusz KORCZAK (AFJK)

Numéro 22 - 30 mars 2006

 

 

L'AFJK a signé la pétition « Pas de 0 de conduite » pour la petite enfance et exprime toute sa solidarité avec la Jeunesse.

 

"Portes ouvertes"

Le samedi 1er avril, l'association organise une « journée porte ouverte » de 10 à 17 heures dans les locaux de l'EFPP (École de Formation Psychopédagogique), près du Luxembourg, que nous remercions ici de son bon accueil. Au programme :

Cette journée répond à une demande de rencontres et d'échanges des membres de l'association. À partir de 12 heures, elle est ouverte à toute personne pouvant ou bien s'intéresser à son action ou susceptible de participer à l'un ou l'autre de ces deux groupes de travail. De plus, les personnes souhaitant s'impliquer plus avant dans la vie de l'association sont vivement invitées à être présent à 10 heures.

— Lieu : EFPP, 22 rue Cassette, Paris 6e
Accès : Métro Rennes ou Saint Placide,
Bus 89, 58, 84, 83, 94, 95, 96
Participation : libre et gratuite.

 

***

 

Le colloque de Varsovie

blason polonais

Le 28 et le 29 mai (dates définitives) se déroulera à Varsovie un colloque franco-polonais consacré à « L'éducation hors de la famille » organisé à notre initiative par l'Association Korczak Polonaise et la fondation Zielone Domy (La Maison verte), avec le concours de l'Ambassade de France et de la Ville de Paris.

Notre objectif était de soutenir les besoins de nos collègues korczakiens polonais en matière de sensibilisation et de formation des travailleurs sociaux et éducateurs polonais, au moment où la ville de Varsovie rendrait un hommage historique au grand éducateur.

Le choix des intervenants français sollicités répond à leur demande précise de rencontre et d'échanges centrés sur l'examen critique des pratiques et des dispositifs utiles à l'accueil et à l'éducation des enfants en difficulté de zéro à 18 ans, que ce soit en institution, en famille d'adoption, en placement familial ou encore à l'école.

Nous nous réjouissons de la forte participation de la Direction de l'Aide sociale à l'Enfance de la Ville de Paris qui a délégué trois éminents représentants. L'organisation et l'expérience acquise de la capitale française dans le domaine de l'aide sociale à l'enfance sont en effet une référence exemplaire en matière de modes d'accueil et de prise en charge des enfants en difficulté (5 700 par an !).

Le quatrième intervenant sollicité (mais sous réserve) est le fondateur de la nouvelle École primaire publique Janusz Korczak de Langouet en Bretagne, par ailleurs très impliqué dans l'accueil et l'assistance aux enfants des rues à travers une petite ONG bien implantée à Rennes et à Varsovie, M. Daniel Cueff.

— Lieu : Institut culturel français,
38 rue Senatorska, Varsovie.

 

***

« Ce qu’il nous faut, c’est une pensée éducative créatrice, dévouée, consciente de son rôle », Janusz Korczak, Comment aimer un enfant

Un voyage en Pologne

Nous proposons à quelques personnes qui seraient disponibles entre le 28 mai et le 2 juin et pouvant subvenir à leurs besoins, une immersion de quelques jours dans le pays de Janusz Korczak, sous son égide. Nos accompagnants seront intégrés à la délégation française de l'AFJK et bénéficieront à ce titre des services de traduction de nos membres bénévoles. Ils pourront participer aux deux jours de colloque et aux festivités de l'inauguration du monument Janusz Korczak (cf. ci-contre), et s'imprégner de l'œuvre universelle du grand éducateur par la visite des différents lieux marqués par son histoire.

— Offre soumise à conditions,
se renseigner à l'association.

 

 

 

« C’est notre propre exemple qui apprend à l’enfant à mépriser tout ce qui est faible. Mauvaise éducation, d’un triste présage. » Janusz Korczak, Le droit de l’enfant au respect

Repenser l'Éducation

Principes de réflexion et d’orientation
du nouveau groupe Éducation de l'AFJK

Préoccupés par leurs expériences d’enseignants, d’éducateurs, de parents mais aussi par la force des problèmes contemporains qui leur sont posés, un certain nombre de membres de l’Association Française Janusz Korczak se sont rassemblés pour discuter de la place qu’occupe la pensée et la pratique de Korczak leur démarche personnelle. Les quelques pistes ci-dessous pourront nous servir de base de discussion :

1. L’expérience de Janusz Korczak est à la fois singulière et universelle. Dans un contexte polonais de l’entre-deux-guerres où dominaient une conception et une pratique autoritaires de l’éducation incluant des châtiments corporels, il a posé comme principe le refus de l’arbitraire, la discussion avec l’enfant – ce qui ne veut pas dire marchandage. Il a su montrer combien il était utile et profitable à tous de faire évoluer le statut de l’enfant en le traitant avec respect et lui donner de réels moyens de s’exprimer, de participer et de gérer leurs discussions et expériences.

2. Le rapport à la règle et à la norme doit être envisagé avec clarté et bonté. Les règlements sont écrits, explicites et en même temps précis et souples. Tous les cas de figure sont envisagés, aucune des situations, confortables ou inconfortables, où se trouveraient l’enfant n’est laissée de côté. Il s’ensuit que l’éducation korczakienne n’est pas d’abord fondée sur la faute, le manque. Elle n’est pas en creux, mais intègre toutes les dimensions de la vie. Il découle de ce point que la pratique éducative n’est jamais figée, la méthode se construit au fur et à mesure et également par tâtonnements. La dimension idéologique, partisane, combative n’est pas mise en avant — à la différence du mouvement Freinet - ce qui ne signifie pourtant pas que toute dimension politique en soit absente.

3. La pédagogie est d’abord une pédagogie du pardon. Ce point, capital, a été pour cette raison volontairement détaché du précédent, et pourtant il lui est bien sûr intimement lié. Une fonction réparatrice doit toujours s’exercer. Il ne s’agit jamais de punir en excluant, mais toujours, au contraire, de réassurer la place de l’enfant au sein du groupe.

4. La dimension collective du phénomène éducatif est ici privilégiée. Il s’agit finalement de s’habituer à soi-même et aux autres et de parvenir à la construction d’un imaginaire collectif au sein du groupe. Cette pratique touche au plus profond de l’individu, l’interroge de fond en comble sur sa situation et sa position dans le monde.

5. Il est nécessaire d’habituer l’enfant à soi-même et aux autres, ce qui suppose d’intégrer des aspects transculturels très importants, en pensant l’unité dans la diversité, sans établir de segmentations oiseuses, et en prenant en compte toute la dimension de chaque existence. Cette dimension transculturelle concerne aussi en premier chef les éducateurs eux-mêmes.

6. La démarche éducative proprement dite privilégie l’autonomie dans le travail : il s’agit d’appliquer la démarche précédente, c’est-à-dire de rendre l’enfant acteur de son travail. Le recours à des consignes explicites, le passage obligé par l’écrit paraissent essentiels. Il est nécessaire d’avoir toujours à l’esprit la mise en œuvre de dispositifs de démocratie active au sein du groupe et d’établir et la volonté de construire une relation pédagogique de qualité.

 

L'action de Children's Voice en RDC

Logo de l'Association Korczak internationale

Children's Voice (La voix des enfants) est une association de défense des droits de l'enfant basée à Goma, à l’Est de la République Démocratique du Congo. Cette association a pour particularité d'avoir été fondée et d'être animée par un collectif de 12 femmes entièrement mobilisées pour défendre les enfants maltraités, faire appliquer la Convention des droits de l'enfant et promouvoir le respect des droits humains dans un contexte très difficile.

« L’enfant congolais est victime de beaucoup de pratiques inhumaines, parfois mortelles, qui se perpétuent dans tous les champs de la société (social, familial, scolaire, religieux, culturel, traditionnel, psychologique…). Il traverse un calvaire douloureux ».

Les membres de Children's Voice

 

« "La Voix des enfants" est une émission de radio et de TV que notre association produit chaque semaine en français et en swahili (langue locale). Nous faisons passer des sketches, des poèmes et des chansons préparés par des enfants, des expériences malheureuses des enfants abandonnés ou maltraités par leurs parents, des ateliers avec des autorités, des parents, des associations… »

 

Grâce à la « magie » d'Internet, depuis sa découverte sur notre site de l'histoire et de l'œuvre de Janusz Korczak, nous entretenons depuis six mois une relation de travail stimulante et chaleureuse, nourrie de longs courriels et d'échanges de documentation, avec Christine Musaidizi, la coordinatrice de Children's Voice.

 

Du 20 mai au 5 juin, Mme Musaidizi sera notre invitée à Paris et si possible aussi à Varsovie où elle pourrait bénéficier du colloque Korczak (formation). Elle arrivera de Gent (Belgique) où elle a été invitée à la grande conférence internationale sur les droits de l'enfant avec la participation financière de l'UNICEF.

Nous prévoyons de lui faciliter les contacts avec les associations de protection et de défense des enfants qu'elle souhaite rencontrer ou qui pourraient la recevoir. Children's Voice et l'Association Korczak essaieront ensuite d'être présentes ensemble au 2e Salon international des Initiatives de Paix, du 2 au 4 juin.

— Visitez nos nouvelles pages dédiées à Children's Voice sur le site www.afjk.org (devenu un site partenaire de l'AFJK).

 

L'inauguration du monument de Varsovie

Le projet de nouvelle statue en hommage à Janusz Korczak, à Varsovie

Le 1er juin 2006, le maire de Varsovie dévoilera la nouvelle statue monumentale dédiée à Janusz Korczak, installée au cœur de la ville, près du Palais de la Culture, sur le lieu même où fut déportée la « Maison des orphelins » dans le ghetto.

D'importantes cérémonies sont prévues avec la participation du plus grand nombre possible d'enfants et de jeunes. Une soirée de gala sera donnée par des grands artistes polonais en présence de nombreuses personnalités de l'intelligentsia intellectuelle et politique polonaise et internationale. De nombreuses associations Korczak nationales, parmi la trentaine existante, devraient être représentées, comme nous le serons.

Ce projet a été conduit depuis de nombreuses années par l'Association Korczak Polonaise et la Fondation Shalom à Varsovie. La municipalité de Varsovie et un appel international de dons ont permis de financer ce projet. Cette campagne de dons qui s'achève le 2 avril a pu permettre aux Français déjà impliqués dans le mouvement Korczak de joindre leur nom à la liste des généreux donateurs.

— Pour participer, nous contacter au plus vite.

L'A.G. du 20 mai

Cette année, l'assemblée générale de l'AFJK se réunira le samedi 20 mai 2006 à 15 h, dans les locaux du Collège de France à Paris 5e, à l'invitation de l'Institut Pierre Mendès France.

 

Portrait de Christine

Une conférence sera donnée par Madame Christine Musaidizi, coordinatrice de Children's Voice, une formidable association de défense des droits des enfants de Goma, au R.D. Congo que nous vous présentons plus loin et sur notre site.

Les assemblées générales de l'AFJK sont toujours des moments privilégiés. La présence tout à fait exceptionnelle de notre collègue congolaise conférera à celle-ci un intérêt tout particulier.

— Lieu : salle de conférence
du Collège de France
3 rue d'Ulm, Paris 5e
Accès : RER Luxembourg,
Bus 89, 58, 84, 83, 94, 95, 96
Participation : libre et gratuite.

 

Le timbre-poste

Timbre-poste polonais du petit roi Mathias

Le dossier du timbre-poste français de Korczak ne doit pas être oublié. La toute dernière lettre de soutien reçue (en copie) est signée de la dynamique présidente du Comité pour l'Unicef d'Indre et Loir, Mme Raymonde Janin. Rappelons que plus notre dossier contiendra de lettres, plus nous aurons de chances de voir aboutir ce projet.

Rappelons aussi qu'en Pologne, en Allemagne, en Israël, les timbres-poste à l'effigie de Korczak et de son héros, le roi Mathias, sont déclinés en collection depuis longtemps et qu'une émission française serait appréciée dans le monde entier.

Simple particulier, personne morale ou personnalité, merci d'adresser une demande directement à l'adresse ci-dessous, avec copie à l'AFJK.

— Pascal Bladiguières, Service programmation, S.N.T.P.
(Serv. National du Timbre Philatélique), 28 rue de la Redoute, 92226 Fontenay-aux-Roses CEDEX.

 

Appel de cotisation

Membre actif : 20 € ; < 18 ans : 3 € ; Personnes morales : 75 € ; Donateurs : 100 € ; Bienfaiteurs : 150 €. - Depuis 2005, nos cartes d'adhérent se déclinent en collection.

 

Si vous appréciez l'activité de l’AFJK et si vous le pouvez financièrement, merci de nous le faire savoir en adhérant. En 2006, le montant de la cotisation a été ramené de 30 à 20 €. Le poids d'une association se mesure non seulement à sa notoriété mais aussi au nombre et à la solidarité de ses membres.

— Le bulletin d'adhésion est à télécharger sur le site, chapitre Association/Adhésion.

Korczak cité à Crosne

CROSNE est une petite commune située à 18 km de Paris dans la banlieue Sud-Est.

Le 13 mars 2006, sur une proposition de son maire Monsieur Alain Girard, le Conseil municipal a décidé de dénommer à l'unanimité (soit 27 voix) son nouveau Club des ados : « Janusz Korczak ». Il a décidé simultanément de dénommer sa Maison de la petite enfance : « Pierre Mendès France ».

Cette belle décision unanime fait de Crosne la sixième ville française à saluer la mémoire du grand éducateur polonais, après Audincourt (bibliothèque), Juvisy-sur-Orge (crèche), Chartres-de-Bretagne (allée et square), Limeil-Brévannes (collège) et Langouet (école primaire).

Annexes

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut

 

 

Pour faire suivre cette lettre, il suffit d'en glisser l'URL (son adresse http) dans un E-mail.

• [Abonnement et désabonnement]

 

Association Française Janusz Korczak (AFJK) - http://korczak.fr - http://roi-mathias.fr
6 quai d'Orléans, 75004 Paris © tous droits réservés